« The Writer’s Journey »: Un manuel pratique pour écrire des histoires

Recevez tout de suite votre accès à la formation "Lancez un business à 2ke par mois en 4h par semaine"

lancer un business à 2ke par mois2

 

Je voulais vous parler aujourd’hui d’un livre qui s’appelle « The Writter’s Journey ».

Il faut savoir que pour promouvoir votre blog ou votre entreprise il est très important de savoir raconter des histoires.

Les gens se souviennent beaucoup plus facilement des histoires, donc en racontant votre histoire, l’histoire de votre entreprise ou encore celle de la création de votre produit, vous allez beaucoup plus facilement marquer les esprits.

De plus, les histoires permettent également de faire passer des messages ou des valeurs (c’est ce qu’on appelle « la morale de l’histoire »).

L’auteur de ce livre, Christopher Vogler, est quelqu’un qui a collaboré avec Walt Disney sur la production de longs métrages comme « Le Roi Lion ».

C’est un expert de l’écriture de scénario.

Il a basé son travail sur un livre très connu qui s’appelle « Le Héros aux Mille Visages » de Joseph Campbell.

Il a étudié comment toutes les histoires depuis l’antiquité utilisaient toujours le même type de personnages et le même type de symbolique.

Christopher Vogler s’est inspiré de ce travail pour expliquer comment bien structurer une histoire et explique qu’il faut toujours suivre un même schéma.

C’est très important pour vous puisque dans vos articles – j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de blogueurs débutants qui avaient du mal à construire une histoire, à garder une construction. Ça peut être dans vos articles, ça peut être également dans votre positionnement, dans votre histoire que vous allez raconter.

Par exemple, je me suis imposé sur mon blog « Read me I’m Famous » parce que, justement, je racontais une histoire, où j’expliquais comment je me donnais un an pour gagner ma vie avec mes blogs et voyager.

Le travail de Christopher Vogler dans « The Writter’s Journey » repose essentiellement sur deux axes.

– Le premier va être les archétypes des personnages.

Il nous montre qu’il y a des types de personnages qui reviennent tout le temps dans les histoires

– Quand au deuxième axe, il repose sur la construction de l’histoire.

Il explique que c’est un peu toujours la même trame qui se déroule et nous explique quelle est cette trame

 

Les types de personnages

Le héros

Des archétypes des personnages qu’on va retrouver dans les histoires on a bien entendu le héros. C’est le personnage principal d’une histoire.

Ça ne va pas être forcément quelqu’un de positif. On peut imaginer, par exemple, une histoire sur la vie d’un tyran ou d’un dictateur, c’est tout à fait possible.

 

Le mentor

On a ensuite le mentor. Christopher Vogler prend des exemples de films très connus, comme Titanic, Pulp Fiction, ou encore Star Wars .

Dans ce cas-là, par exemple, le héros va être Luke Skywalker ; le mentor va être Obi-Wan Kenobi, c’est lui qui va aider le héros à développer ses pouvoirs.

 

Le gardien de l’étape

Le gardien de l’étape c’est celui qui va détenir l’accès à une ressource empêchant le héros de mener à bien sa mission.

Ce dernier, dans sa quête pour parvenir à son résultat, va devoir passer cette étape va devoir soit combattre le gardien, soit il devoir le convaincre, soit encore devoir le séduire ou bien le rallier à sa cause.

Ce n’est pas forcément un ennemi, ça peut être quelqu’un qui est là du fait de ses fonction ou de son travail.

 

Le héraut

On a ensuite le héraut. Le héraut dans le sens du messager.

 

Le Shape Shifter

Le shape shifter c’est quelqu’un qui va changer de forme et on remarquera que dans certaines histoires quelqu’un qui est un allié peut se transformer en un ennemi. Un mentor qui peut se transformer en un ennemi par exemple. Il y a plein de choses qui sont possibles.

Le shape shifter c’est donc c’est le symbole d’un changement de forme d’un personnage.

 

Le Shadow

Le shadow c’est l’être maléfique. Ça va être typiquement, par exemple dans Star Wars, Dark Vador.

 

L’allié

Le héros dans son parcours va rencontrer des alliés qui vont l’aider dans sa quête, qui vont l’aider à avancer sur son chemin.

 

Le trickster

Et puis, on a le trickster.

« trick » en anglais c’est une farce, un tour.

Donc, le trickster va être le bouffon, celui qui est drôle, qui joue le rôle de comique.

Ca va être un personnage qui va apporter un peu d’humour et de malice dans le récit.

 

Le deuxième axe sur lequel vous allez travailler, va être très intéressant.

Christopher Vogler a décortiqué un nombre incalculable d’histoires et il explique que c’est un peu toujours la même trame qu’on retrouve dans les films ou alors dans les livres.

 

La construction de l’histoire

Le monde ordinaire

Au début on a ce qu’il appelle le monde ordinaire, qui est le monde dans lequel vit le héros.

Il va lui arriver quelque chose, c’est un appel à l’aventure.

Et dans bien des cas le héros ne va pas accepter tout de suite, il va être réfractaire à partir à l’aventure.

En fait, ce qui va se passer c’est qu’il va y avoir un évènement qui va le forcer à sortir de son monde ordinaire et à se lancer à l’aventure.

Dans Star Wars, si vous vous souvenez, au début on propose à Luke Skywalker de rejoindre la rébellion pour se battre contre l’empire. Au début il refuse, il a sa petite vie dans sa ferme et ça ne l’intéresse pas tellement. Seulement un jour il rentre chez lui et son oncle et sa tante ont été assassinés et donc il décide de rejoindre la rébellion et ainsi commence son aventure.

 

La rencontre avec le mentor

Très souvent, on a la rencontre avec un mentor. Il y a un personnage qui va accompagner et guider le héros dans sa quête.

Il y a souvent un apprentissage. On s’aperçoit que le héros part d’un premier état, arrive à une situation où il a développé des compétences.

Il s’est transformé, il a vaincu des obstacles et c’est comme ça qu’il va gagner sa quête.

 

Franchir les étapes

Ensuite, on a des passages d’étapes. C’est là où il va rencontrer des gardiens d’étapes qu’il va devoir convaincre, combattre, séduire. Bref, il va devoir passer certaines étapes.

Il va rencontrer des épreuves sur sa route et il va également rencontrer des alliés et des ennemis.

 

La dernière ligne droite

Puis, on a l’approche du test final – souvenez-vous par exemple dans Independence Day quand Will Smith est dans son vaisseau et qu’il s’approche du vaisseau amiral des extraterrestres, il s’approche vers le cœur de l’ennemi pour le détruire et sauver la planète Terre.

De la même manière, dans Star Wars c’est un peu similaire, la fameuse scène où les membres de la rébellion attaquent l’étoile noire.

 

La récompense

Une fois que le héros a vaincu l’ennemi il s’empare de la récompense.

C’est ce que Christopher Vogel appelle « seizing the sword », c’est-à-dire saisir l’épée, comme dans Les Chevaliers de la Table Ronde.

 

Le héros va ensuite devoir retourner chez lui, et sur la route du retour il peut y avoir encore quelques épreuves.

 

La morale

Finalement il va arriver à la maison avec la solution, avec l’élixir.

Et très souvent, l’histoire a une morale.

Le héros va obtenir son résultat, c’est-à-dire la chose qu’il était venu chercher.

Mais bien souvent le plus important (la morale) ce n’est pas la récompense qu’il était venu chercher, mais ce qu’il a appris.

C’est quelque chose qui a raisonné tout particulièrement chez moi.

Je ne sais pas si vous vous souvenez du roman d’apprentissage qu’on a étudié à l’école, que ce soit Bel-Ami, Le Rouge et le Noir.

Ce sont des romans de littérature française du XIXème siècle qui prenaient l’exemple d’un personnage qui partait de rien et qui arrivait à franchir les échelons pour arriver à un certain statut social, pour arriver à un certain accomplissement.

 

J’ai trouvé que ce livre était très pertinent et que c’était vraiment une très bonne aide si vous devez construire une histoire, un livre, un article.

Même pour travailler sur votre positionnement, c’est très important de déterminer votre propre histoire.

 

C’est donc la raison pour laquelle je vous recommande de lire « The Writter’s Journey » de Christopher Vogler.

Qu’est-ce que vous pensez de cette chronique de livre ? Est-ce raconter des histoires vous parait important en marketing ? Avez-vous des exemples d’histoires que vous utilisez pour promouvoir votre blog ou votre entreprise ? 

 

Click Here to Leave a Comment Below 18 comments
Thomas@Blog Santé - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Vraiment intéressant comme livre. C’est vrai que le storytelling est une arme redoutable. Il suffit d’en voir l’utilisation en politique. On nous berce avec de belles histoires, mais au final on en sait pas réellement plus sur le programme d’une personne.
Je suis certain que la plupart vote avant tout pour une personne plutot qu’un programme.

[Reply]

Reply
Aurélien Amacker - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

C’est marrant ce que tu dis Thomas, pas plus tard qu’hier je lisais un marketeur américain qui disait « People follow people, not content ».
Bon par contre quant à retrouver de qui il s’agissait.. :)

[Reply]

Reply
Antoine de Lama Fâché - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

On n’y pense pas assez, mais c’est vrai que pour vendre n’importe quoi, pour promouvoir n’importe quoi, il faut savoir raconter des histoires.

C’est tellement utilisé en marketing que ça vaut la peine de savoir le faire !

[Reply]

Reply
Florent FOUQUE - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Merci de diffuser cette excellente ressource que je recommande également.

C’est exactement la trame que j’ai suivie pour mon roman « A la découverte du Lean Six Sigma » car je voulais être sûr que le lecteur conserve son attention tout au long du récit.

A noter qu’une traduction de cet ouvrage existe: « Le guide du scénariste : La force d’inspiration des mythes pour l’écriture cinématographique et romanesque ».

Au plaisir.
Florent.

[Reply]

Aurélien Amacker Reply:

Bien vu Florent, merci pour cette précision ;-)

[Reply]

Reply
François@football - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Raconter des histoires singularise notre stratégie marketing, après selon l’action marketing ou le secteur d’activité je me demande si on peut adapter ce principe dans toutes les situations ?

Merci pour le résumé de ce livre :)

[Reply]

Reply
Olivier Roland - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Depuis que tu m’en as parlé ce livre fait partie de ma liste de livres à lire !
Mais j’ai beaucoup de livres à lire, donc merci pour ce résumé ;)

[Reply]

Reply
Rach (3dvisionfr) - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Eh bien on attends aussi tes retours, olivier !

De mon côté, pas forcément pour le côté marketing, même si ça pourrait me servir pour mon blog, ce bouquin pourrait m’être utile pour essayer d’élaborer des scénarios.
Je fais des vidéos, j’aime bien filmer, monter, fignoler mais je ne sais jamais quoi raconter !!!

[Reply]

Philippe@Lettre-Auto-Entrepreneur.fr Reply:

C’est dans l’esprit de ce que j’ai pu apprendre sur l’écriture scénaristique via, notamment, J. Truby (script-doctor Hollywoodien), je confirme que ça fonctionne pour les romans et les scénarios, donc pour ceux que ça intéresse, vous pouvez lire son livre L’anatomie du scénario, même si sa masterclass est aussi très intéressante. Par contre, j’ai du mal à rapprocher la structure narrative d’un récit avec celle d’un discours usant du marketing du storytelling. Que ça joue sur le fait que les gens aiment bien qu’on leur raconte des histoires, certes, mais elles n’intégreront pas la même structure narrative qu’un roman ou un scénario, ça relève plus de l’anecdotique émotionnel.

[Reply]

Aurélien Amacker Reply:

La structure d’une simple page de vente par exemple c’est souvent:

– J’avais un problème (la situation normale)
– Il est arrivé un évènement dans ma vie (appel de l’aventure)
– J’ai trouvé la solution (la récompense)
– Je vais la partager avec vous (retour au village avec l’élixir)

On voit qu’on retrouve bien la structure des histoires.

Utile quand on doit écrire une page de vente ;-)

[Reply]

Reply
Laurent@Investir - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Je ne connaissais pas cet ouvrage mais à la lecture du résumé, c’est bien alléchant. Comme Olivier, j’ajoute ça à ma « To Read List » !

[Reply]

Reply
Jérémie - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Merci Aurélien pour le livre (et pour le résumé aussi ;-) ), j’ai deux projets de romans en cours (science-fiction et fantastique) et j’essaie aussi dans mon blog sur les plantes de « romancer » un peu les choses… Pas toujours facile.
Pour l’écriture de scénarios, j’ai trouvé pas mal de conseils pratiques et concrets dans « Ecrire son scénario, manuel pratique » de Maryse Léon-Garcia, par exemple au sujet des motivations, des forces et des faiblesses du héros, faiblesses qui peuvent au final se révéler être des atouts… C’est adaptable au blogging.
Jérémie

[Reply]

Reply
Samy@jeux gratuits de foot - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Bonjour,
Sur amazon en suivant le lien, tout est écrit en anglais, la couverture du livre est en anglais…existe-il une version en français? (moi et l’anglais on est pas très ami…)

[Reply]

Reply
Named - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Merci pour ce résumé très intéressant ce livre me fait un peu penser au livre de Seth Godin « Le story-telling en marketing », mais après la lecture de cet article-résumé on constate que Christopher Vogler est parti beaucoup plus dans le détail en particulier quand il décrit les différents types de personnages qu’on peut trouver dans une histoire.

J’ai hâte de lire ce livre qui à l’air passionnant.

[Reply]

Reply
Polo71 - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Bonjours, voila désoler d’être hors sujet mais j’arrive pas a m’inscrire sur le forum il me dise que le mot de passe ne vas pas pourtant j’ai des lettre et des chiffre dedans :/

Bonne journée ;)

[Reply]

Reply
Linette - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Grande lectrice depuis toujours … tu viens de me donner envie de lire ce livre !

[Reply]

Reply
Ludovic @Planning en ligne - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Je rajoute ce livre dans ma liste de livres à lire. Tu m’as donné envie de l’acheter. J’ai des projets d’écriture depuis longtemps. Je suis sur que cette ressource me sera très utile

[Reply]

Reply
Naurore - 29 avril 2012 at 10 h 50 min

Moi qui ai commencé mon roman il y a de ça quelques temps dans mon coin, ça me donne de super pistes pour ne pas trop m’éparpiller et faire de ce livre un futur chef d’œuvre (ben quoi ? On a le droit de rêver ;-))

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.