Petit guide à l’usage des intervieweurs débutants

Aurélien Amacker 18 janvier 2011 21



Aujourd’hui j’accueille  Jérémy, l’auteur du blog Demain Je Change. Jérémy  a travaillé à la télévision et à la radio, et fort de son expérience il m’a contacté pour faire un article invité sur Web Entrepreneur Débutant pour nous fait part de ses conseils et nous apprendre à réussir une interview sur un blog.

Pourquoi il n’est pas si simple de réussir une interview

Pour développer son blog, il existe une technique simple et très efficace : l’interview. L’interview a plusieurs avantages : pour celui qui la réalise, de lui offrir du contenu de qualité pratiquement sans effort et d’affirmer son autorité auprès de son lectorat ; et pour celui qui y répond, tout simplement de faire connaître son blog, ses produits et ses travaux sur un nouvel espace virtuel où il est mis en valeur, ce qui devrait lui apporter quelques visiteurs supplémentaires et accroître sa crédibilité, le tout gratuitement. Du gagnant-gagnant, en somme.

Sauf que.

Sauf que l’interview peut très vite devenir un outil casse-gueule si on ne maîtrise pas au moins quelques bases. Si vos lecteurs ont l’impression de lire des questions qu’un enfant de 9 ans aurait pu rédiger, c’est votre crédibilité qui en prend un coup. Si vous ne posez pas les bonnes questions, si vous restez trop en surface, si vous n’incitez pas votre interlocuteur à livrer des informations intéressantes et pertinentes, au bout de trois questions vos lecteurs quitteront votre site, peut-être pour ne jamais y revenir.

La bonne nouvelle ? Vous pouvez éviter ça. Ce mini guide vous présente quelques unes des erreurs les plus souvent commises par les intervieweurs débutants, et vous livre quelques techniques journalistiques très simples à mettre en place. Prêt ?

La préparation :

- Définir son angle et le faire connaître à son interlocuteur.

Il s’agit simplement de déterminer quel aspect d’un problème ou d’une thématique on désire aborder. C’est un point de vue.

Par exemple, si je réalise l’interview de Christophe, boulanger. J’ai plusieurs angles d’attaque possible. Je peux axer mon interview sur :

- les façons de fabriquer le pain,

- le mode de vie décalé et intensif d’un boulanger,

- sa vision de l’évolution du prix de la baguette,

- etc, etc.

L’idée générale c’est de savoir où on va, de définir un fil conducteur pour être capable de mener l’interview. La question à se poser pour définir son angle, c’est tout simplement « qu’est-ce que je veux savoir précisément ? ». Après ça, vous pouvez mettre sur papier les questions qui vous viennent à l’esprit et les ordonner de façon à ce qu’elles s’enchaînent logiquement, afin de fluidifier le déroulé de l’entretien à suivre.

Il est important de définir son angle et de le faire connaître pour deux raisons : que votre interlocuteur se prépare un minimum au(x) sujet(s) que vous allez aborder, et que votre interview soit cohérente afin de ne pas perdre vos lecteurs/auditeurs durant la lecture/l’écoute.

L’interview en elle-même : les techniques

Les techniques d’interviews sont toutes étroitement liées. L’idée c’est, évidemment, de recevoir de l’information. Et tant qu’à faire, de l’information pertinente. Pour cela, vous allez devoir poser des questions, je ne vous apprends rien, mais aussi et surtout être capable de réagir à ce que votre interviewé va vous répondre. Voici donc quelques points essentiels dans la conduite d’une interview.

- Savoir rebondir : rebondir, c’est tout simplement, lorsque votre interlocuteur vous donne un élément auquel vous ne vous attendiez pas et qui vous semble intéressant, de sauter sur l’occasion pour lui demander plus de précisions sur ce sujet.

Concrètement, si je devais interviewer Aurélien sur ses voyages, rebondir pourrait s‘illustrer comme ça :

Question : Aurélien, quel est ton meilleur souvenir de voyage ?

Réponse : Mon meilleur souvenir, c‘est sûrement quand j‘ai escaladé le Machu Pichu à dos de lama avec pour seul guide un plan Viamichelin imprimé dans un cybercafé de Lima. De toute façon, globalement, à part une ou deux mauvaises surprises, mes voyages m‘ont tous donné d‘excellents souvenirs.

Et là, au lieu d’enchaîner sur la question suivante, on rebondit :

- Ah bon ? Quelles mauvaises surprises ?

- Blablabla.

On n’avait pas prévu de parler de ses mauvais souvenirs, mais puisqu’il nous tend la perche, on l’exploite. Quitte à revenir ensuite sur les bons souvenirs, si on désire approfondir. Généralement, savoir rebondir sur un élément donné permet de récupérer d’excellentes anecdotes de la part de son interlocuteur. En journalisme, c’est de cette manière que sortent les fameux scoops. La meilleure technique pour rebondir : s’étonner de tout.

- Pratiquer l’étonnement : Pour caricaturer, il suffit de donner du « Pourquoi ? » et du « Ah bon ? » à toutes les sauces. L’étonnement incite son interlocuteur à en dire plus, à se livrer, à expliciter plus concrètement ses propos. Bref, à rentrer plus dans les détails.

Toujours l’exemple d’une interview fictive d’Aurélien :

Question : Aurélien, est-ce qu’il t’est déjà arrivé de revenir de voyages avec des mauvais souvenirs ?

Réponse : Non, en général tout se passe bien. La seule fois où j’aurai pu avoir un mauvais souvenir, tout s’est bien terminé.

Relance : Ah bon ? Qu’est-ce qui s’est passé ?

Réponse : Oh rien de bien méchant, je me suis fait agressé une fois, heureusement j’ai pris mes jambes à mon cou et je m’en suis sorti.

Relance : Ah ? C’était dans quel pays ? Dans quelles circonstances ? Etc.

Concrètement, l’étonnement n’est qu’une des techniques pour rebondir sur les propos de son interlocuteur. Mais globalement, c’est une technique journalistique très puissante.

- Savoir reformuler : Reformuler, c’est tout simplement, lorsqu’on vous donne une réponse qui ne vous satisfait pas (trop courte, à côté de la plaque, incomplète, etc), de reposer la même question avec des mots différents, parfois un peu plus tard dans l’interview. L‘idée, si vous voulez vraiment obtenir une réponse qui vous plait, c’est de ruser pour ne pas paraître lourd en reposant la même question, au risque de froisser votre interlocuteur, qui fait de son mieux (en général, hein) pour vous donner une réponse complète. C’est donc à vous de reformuler, en changeant la tournure de la phrase, en utilisant des synonymes, en partant sur un sujet totalement différent pour ensuite revenir sur celui-ci, …, la seule limite, c’est votre imagination !

Exemple :

Question : Aurélien, pourquoi as-tu créé Read Me I’m Famous ?

Réponse : Tout simplement parce que j’adore écrire !

Reformulation : Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans l’aventure du blogging ?

Réponse : En fait j’avais envie de changer totalement mon mode de vie car je me suis rendu compte que mon ancien boulot à la Défense, je n’en pouvais plus. Les horaires, le patron, blablabla, etc.

Parfois, il faut ramer un peu pour obtenir des réponses satisfaisantes. Surtout quand on tombe sur des gens peu bavards ou qui sont mal à l’aise avec l’exercice de l’interview (à l‘oral, ça vous arrivera forcément un jour !). Dans ce cas, il faudra user de tous vos talents de diplomate pour mettre votre interlocuteur à l‘aise.

Les erreurs à éviter :

- Ne parlez pas de vous / ne donnez pas votre avis : ce n’est pas votre avis qu’est venu chercher le lecteur, mais celui de l’expert que vous interviewez. Evitez donc de trop marquer votre acquiescement. Et bannissez vos anecdotes qui ne servent qu’à reformuler les propos de votre interlocuteur avec votre propre vécu. C’est redondant et ça ne sert à rien. Afin de mettre un peu de piment dans le dialogue, il peut être intéressant, parfois, d’apporter un peu de contradiction à votre interlocuteur, afin de le faire étayer ses propos et argumenter davantage.

- Soyez à l’écoute : trop souvent, les intervieweurs débutants sont tellement concentrés sur la prochaine question qu’ils vont poser qu’ils n’écoutent pas la réponse qui est en train de leur être donnée. Du coup, il leur arrive souvent de passer à côté d’informations intéressantes alors qu’en étant attentif, ils pourraient trouver un élément sur lequel rebondir.

- Soyez à l’aise afin que votre interlocuteur le soit aussi. J’ai connu pas mal de gens qui étaient parfaitement à l’aise en off, et qui se tétanisaient dès que j’allumais le micro pour les enregistrer. Une astuce pour mettre les gens à l’aise, c’est de commencer par des questions simples, précises, auxquelles on sait pertinemment qu’ils auront la réponse, et pour lesquelles il n’y a pas besoin de réfléchir. Typiquement : « depuis combien de temps tu fais ce métier ? », « qu’est-ce que tu faisais avant ? », « tu travailles seul ou avec des salariés ? ». Etc. L’idée c’est de laisser son interlocuteur prendre confiance tranquillement avant d’attaquer réellement les choses sérieuses.

- Ne vous laissez pas déstabiliser : il est très rare qu’une interview se déroule exactement comme vous l’aviez prévu (et ce n’est généralement pas bon signe). Si votre interlocuteur vous emmène sur un terrain que vous ne souhaitez pas aborder, ce n’est pas grave, gardez votre calme et recadrez le tranquillement lors de la question suivante. Si besoin, vous pouvez lui couper la parole. Ce n’est pas très poli, mais quand il y a des contraintes de temps, cela peut s’avérer nécessaire.

- Sauf dans des cas bien précis, évitez les questions fermées (qui impliquent une réponse par oui/non), et préférez les questions ouvertes, qui impliquent une réponse plus développée. « Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ? » plutôt que « Tu aimes écrire ? », par exemple.

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article : une interview n‘est pas une suite de questions et de réponses. Une interview doit se dérouler comme une conversation, dans laquelle vous menez la danse et vous mettez tout en œuvre pour faire dire à votre interlocuteur ce qu’il a à dire. Une interview est vivante, personnelle. Elle doit aller chercher l’information en profondeur, s’intéresser réellement à son interlocuteur. Montrez-vous curieux, allez chercher la singularité de la personne que vous avez en face de vous : elle a forcément des choses à vous raconter. Et si vous devez traiter un sujet assez commun, n’hésitez pas à choisir un angle original afin de donner de l’intérêt à l’interview, ainsi que du plaisir et du contenu à vos lecteurs.

Et vous quelles sont vos techniques favorites pour faire des interviews ?

Vous pouvez poser vos questions à Jérémy dans les commentaires. Retrouvez tous les articles et les conseils de Jérémy sur Demain je change.

21 Comments »

  1. Aurélien 18 janvier 2011 at 5 h 56 min -

    Excellent article de la part de Jérémy, je rajouterais une chose cependant, c’est quand je publie une interview, toujours expliquer au début le bénéfice que va retirer le lecteur, par exemple les compétences particulières de la personne interviewée, des révélations à venir, l’idée c’est d’accrocher le lecteur pour l’inciter à lire toute l’interview.

    Merci encore à Jérémy pour cet excellent article invité sur WED !
    Dernier article de Aurélien…RMIF invité sur Presse Citron

    [Reply]

  2. sylvie 18 janvier 2011 at 8 h 29 min -

    Je l’ai constaté lors de ton interview, Aurélien ! Ce n’est pas si simple au début ! Autant on peut se sentir à l’aise, avant et discuter tranquillement, autant pendant l’interview j’ai eu plus de mal… Stressée quoi !
    Les conseils que nous donnent Jérémy sont très pertinents et m’auraient bien servi il y a un mois :) Et pourtant, tout c’est super bien passé ! Car ma chance pour toi et avec Olivier Roland, c’est que vous êtes extrèmement gentil, et suffisamment bavard, pour que tout s’enchaine naturellement … A refaire peut être dans quelques temps :)

    [Reply]

  3. Jérémy 18 janvier 2011 at 12 h 42 min -

    Merci Aurélien de m’avoir donné la possibilité de m’exprimer ici :)
    Je te rejoins sur l’importance de rajouter le « bénéfice lecteur » dans l’introduction (« le chapeau », pour parler technique ^^). Tout, dans l’habillage, doit être mis en oeuvre pour donner envie aux lecteurs de lire l’interview (ça vaut aussi pour les articles classiques, d’ailleurs).

    Sylvie, ne t’en fais pas, c’est normal d’être un peu stressé au départ. Les premières interviews que j’ai dû faire seul, j’en menais pas large. Tu as prévu d’autres interviews de digital nomads ? Je trouve ce mode de vie absolument fabuleux, et les 2 que tu as déjà mises en ligne sont passionnantes !
    Dernier article de Jérémy…Les 30 minutes d’efficacité de sa journée

    [Reply]

  4. Philippe 18 janvier 2011 at 12 h 57 min -

    Merci pour cet article. Il faut que je me lance dans l’exercice et tes conseils mes seront bien utiles. As-tu des tuyaux pour ce qui précède l’interview : comment contacter la personne ? Quel cadre prévoir ?
    Dernier article de Philippe…2 Techniques pour dynamiser vos brainstorming

    [Reply]

  5. Pierre-Yvan 18 janvier 2011 at 14 h 21 min -

    Super article. Je réalise moi-même des interviews pour mon club d’entrepreneurs, l’(E) Business Club et j’aurai aimé lire ce post bien avant. Perso pour trouver les questions à poser, je me renseigne sur l’actu de l’invité et ensuite j’essaye de recueillir son avis sur un problème donné. C’est vrai que je n’étais pas forcément très à l’aise au début mais au fil de la rencontre on se détend et tout va bien.
    En tout cas je me servirais de tes conseils pour la prochaine.
    Dernier article de Pierre-Yvan…C’est quoi le PTZ

    [Reply]

  6. Yoann Romano 18 janvier 2011 at 17 h 09 min -

    « Ne parlez pas de vous / ne donnez pas votre avis : ce n’est pas votre avis qu’est venu chercher le lecteur, mais celui de l’expert que vous interviewez. ».

    Merci pour les conseils, mais attention quand tu dis cela. Ce n’est pas toujours vrai et approprié.

    J’ai acheté l’intégralité de « Interview with Dating Gurus » de David DeAngelo il y a quelques années. C’est un programme dans lequel un expert en séduction interviewe tous les mois d’autres experts du même domaine. Dans ce cas précis c’est l’interaction entre les deux qui est importante, parce que chacun a une vision différente et celui qui écoute le tout en ressort deux fois plus grandi qu’il ne le serait avec une interview à sens-unique.

    Yoann
    Dernier article de Yoann Romano…Quand les enthousiastes font bouger le monde – un discours fascinant

    [Reply]

  7. Kajan 18 janvier 2011 at 18 h 12 min -

    Merci beaucoup pour ces conseils plus qu’utiles.

    Dans le cadre de mon blog, je prévois d’effectuer des interviews, donc je suis content d’avoir lu cet article avant.

    [Reply]

  8. Bison Touffu 18 janvier 2011 at 23 h 27 min -

    Ce que es très intéressant c’est que tu donnes des exemples, du coup on comprends vraiment bien.
    Par contre pas évident d’appliquer tous tes conseils pour un interview qui se déroule par écrit.
    HS : tu as travaillé pour quelle radio et TV?
    Dernier article de Bison Touffu…Bison Touffu rejoint le projet NetZfr

    [Reply]

  9. Jérémy 19 janvier 2011 at 12 h 49 min -

    Merci pour vos commentaires :)

    Philippe : En ce qui concerne la prise de contact, les mondes du blogging et du journalisme sont bien différents. En général, quand ce ne sont pas les gens eux-mêmes qui nous sollicitent, il suffit d’un coup de téléphone à la personne, et qui est le plus souvent ravie qu’on s’intéresse à elle. Si tu veux interviewer quelqu’un qui est en dehors du monde du blogging (un expert dans le domaine que tu traites par exemple), c’est de loin la meilleure solution.

    Si en revanche tu désires interviewer d’autres blogueurs, il est plutôt recommandé d’y aller en douceur, de commencer par commenter quelques articles de façon pertinente, puis de prendre contact par mail afin de discuter un peu, et enfin de proposer l’interview. Je t’invite à ce sujet à lire l’excellent article de Franck, de Papa-Blogueur, qui réalise de nombreuses interviews : http://www.papa-blogueur.com/10-conseils-pour-rediger-une-interview-pro-avec-d-autres-blogueurs-partie-1

    Concernant le cadre, tout dépend de la façon dont tu comptes diffuser ton interview. Un petit café calme fera l’affaire dans la grande majorité des cas. Après, si par exemple tu souhaites faire une interview vidéo d’un patron de PME, le plus simple et le plus approprié c’est de le rencontrer sur son lieu de travail, dans son bureau. Prends juste soin à ce que le son soit toujours parfaitement audible (à moins d’être équipé de perche ou de micro « à moumoutte », évite les extérieurs), et respecte les 2/3 règles de bases de l’audiovisuel (règle des tiers principalement), et ça ira tout seul :)

    Pierre-Yvan : Tout à fait, pour trouver des idées de questions, ne pas hésiter à se documenter au maximum en amont de l’interview, afin de cerner au mieux le « milieu » dans lequel évolue son interlocuteur : son actualité, ses repères, ses valeurs, etc. Ca permet aussi de mettre en perspective le point de vue de l’expert par rapport à celui du novice.

    Yoann : Effectivement, même si dans ce cas précis on se rapproche presque du débat d’idées, il y a des cas de figures bien spécifiques où il faut savoir déroger aux règles. Merci de la précision !

    Kajan : Te prends pas trop la tête sur la technique pour tes premières interviews, soit à l’aise et à montre toi curieux de tout, le reste viendra tout seul ;)

    Bison Touffu : Tout à fait, une interview par écrit (c’est à dire par mail dans la grande majorité des cas) empêche ce ping-pong verbale qui fait justement l’intérêt d’une bonne interview. L’alternative pourrait être d’utiliser des logiciels de tchat, mais c’est moins évident pour l’interlocuteur de développer ses réponses. Je pense que le mieux c’est d’utiliser Skype, d’enregistrer la conversation et de la retranscrire par écrit ensuite. Sinon je n’ai pas travaillé en radio, seulement en télé, dans des chaînes locales du grand ouest (TV Rennes 35, Le Mans TV) et quand je bossais dans le sport, quelques sous-traitances pour des chaînes nationales (s’il y a des amateurs de foot dans le coin, vous avez peut-être vu mes images dans le CFC ^^). :)
    Dernier article de Jérémy…Les 30 minutes d’efficacité de sa journée

    [Reply]

  10. Philippe 20 janvier 2011 at 20 h 41 min -

    @Jérémy
    Merci pour ta réponse très complète. Ce me donne vraiment envie de me lancer.
    Dernier article de Philippe…Vos objectifs sont-ils SMART

    [Reply]

  11. Assya 23 janvier 2011 at 11 h 53 min -

    super article qui tombe pile poil
    merci pour ces precieux conseils
    Assya
    Dernier article de Assya…Le Pouvoir De Choisir!

    [Reply]

  12. papilloon 23 janvier 2011 at 19 h 53 min -

    merci pour cet angle d’attaque,
    car j’apprécie de lire les interview, je veux en proposer sur mon site mais je ne savais pas vraiment comment m’y atteler.
    Dernier article de papilloon…Idée n°3 de creation sur une niche – le lit-parapluie

    [Reply]

  13. Futur Entrepreneur 23 janvier 2011 at 21 h 52 min -

    Merci pour cet article.
    Sauf que tous ces conseils ne sont pas applicables dans le cas d’une interview par email.
    Dans ce cas il faut savoir anticiper les réponses pour créer une logique entre les questions et les réponses…
    Dernier article de Futur Entrepreneur…Les 3 facteurs de succès en création d’entreprise

    [Reply]

  14. Franck | Papa Blogueur 24 janvier 2011 at 23 h 38 min -

    De très bons conseils surtout pour une interview en live (sonore ou vidéo) !
    Une interview par écrit peut se moduler et se retravailler pour aboutir à quelque chose d’aussi complet, c’est l’intérêt du papier.
    Merci à vous deux pour ces conseils.

    Si vous voulez en savoir plus sur les interviews, vous pouvez faire un tour ici :
    http://www.papa-blogueur.com/10-conseils-pour-rediger-une-interview-pro-avec-d-autres-blogueurs-partie-1
    Dernier article de Franck | Papa Blogueur…Gestion du temps – travailler dans les transports en commun

    [Reply]

  15. Sam 28 janvier 2011 at 15 h 36 min -

    Je suis débutant dans tout ce qui est interview et vidéo, je prends note de tes conseils et en tiendrais compte lors de mes prochains interviews. Merci beaucoup!
    Dernier article de Sam…Interview de Thibault Vincent

    [Reply]

  16. François - SuccessTool 16 octobre 2011 at 17 h 45 min -

    Salut et merci pour l’article!

    Je viens de me lancer un petit défi en cherchant à interviewer des « grands » blogueurs avant la fin de l’année! J’ai en ligne de mir Aurélien bien sûr, mais aussi Cédric Annicette, Michael Ferrari, Olivier Roland… Cet article m’a permis de bien comprendre que le but était de se démarquer en conduisant une conversation simple et détendue qui n’est pas une succession de questions/réponses banales. Si vous êtes intéressés pour être interviewé car vous pensez que votre domaine de compétence se rapproche du thème de mon blog, n’hésitez pas à me contacter ;-)

    Merci encore pour cet excellent article!

    François
    Dernier article de François – SuccessTool…Pourquoi je vais choisir le leasing auto au lieu de l’achat avec un crédit

    [Reply]

  17. Alex 17 novembre 2011 at 1 h 53 min -

    Bonjour,

    Bien content d’apprendre quelques techniques d’interview supplémentaires avant d’en publier un sur mon blog.

    Ça n’a pas l’air si facile mais le mieux,c’est de s’y coller et tant pis si le premier interview est moyen, les suivants n’en seront que meilleurs…!

    Alex

    Merci pour tes conseils.
    Dernier article de Alex…Pourquoi l’entraînement de tennis a été magique aujourd’hui?

    [Reply]

  18. Guerric@GoudronBlanc 28 avril 2012 at 8 h 45 min -

    Très bon article. Les techniques évoquées posent les règles de base d’un interview. Comment faire pour prendre en note l’interview ? Faut-il privilégier l’utilisation d’un chat ? Ou doit-on préférer l’interview enregistrer que l’on mettre à l’écrit ?

    [Reply]

  19. LADT 8 février 2014 at 19 h 37 min -

    Merci pour cet article.
    Je m’en servirai (en le simplifiant beaucoup beaucoup) pour apprendre les bases de l’interview…à des enfants dans mes ateliers vidéo.

    Sur ce je vais chercher comment filmer une interview pour leur enseigner ça aussi.

    Qui sait, peut-être un jour pour mon blog…Mais ce n’est pas tout à fait le style.
    Dernier article de LADT…Dossier KN

    [Reply]

  20. Gerard 18 février 2014 at 16 h 32 min -

    merci pour l’article utile et instructif!
    il me manque aussi d’apprendre des conseils pour une interview par écrit là où à l’oral c’est impossible ( la personne se trouve dans un autre pays..) .. )
    bonne continuation pour votre projet !
    Dernier article de Gerard…21 février-Festival « Reklama Box »

    [Reply]

Leave A Response »

CommentLuv badge

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.