24

Comment Xavier a augmenté ses revenus de 20% avec ses blogs

Bonjour Xavier pourrais-tu te présenter brièvement ?

Bonjour Aurélien, j’ai 30 ans et je suis passionné d’économie et d’informatique. En dehors de mon travail et pour compléter mes revenus j’ai décidé de me lancer en 2007 dans la création de blogs.

Quels sont les blogueurs qui t’influencent ?

Je distingue deux types de blogs qui m’influencent et je pense que cela devrait à minima être la règle pour tous les blogueurs:  il y a d’une part les blogs qui sont attachés à mes thématiques, en l’occurence l’immobilier pour Priximmo et les jeux pour mobiles pour Freewiz, et il y a d’autre part les blogs qu’il faut suivre pour être dans la tendance au niveau blogging (design, fonctionnalités, techniques de promotion).

Combien ces blogs te rapportent pour quel volume horaire de travail ?

Globalement, l’ensemble de mes blogs me rapporte actuellement 600 euros par mois. Mais il m’est arrivé de faire mieux, j’ai par exemple réalisé 1800 euros sur le seul mois de septembre 2008. Pour la petite histoire l’un de mes blogs sur lequel j’ai placé des vidéos de films et séries (sans être hébergeur) a explosé en trois mois passant de 50 visiteurs à plus de 12000 visiteurs par jour mais j’ai par la suite arrêté ce blog dont la position juridique n’était pas clair. C’est tout de même la preuve que l’on peut vivre de ses blogs. Après tout dépend où l’on veut vire bien sûr, pour vivre en France il faut cumuler il me semble un peu plus de 10000 visiteurs par jour, pour vivre à l’étranger cela peut être beaucoup moins.

Pour revenir sur mes revenus actuels ils sont répartis de la manière suivante:

  • deux blogs qui me rapportent 300 euros par mois mais ils ne sont pas très agés et donc la courbe des revenus est en pleine progression (Priximmo va avoir un an en septembre et Freewiz a été créé il y a à peine 1 mois)
  • d’autres blogs qui me permettent un apport régulier et diversifié de revenus à hauteur de 300 euros également (blogs de voyages, blog de bandes annonces).

Mes régies sont Google Adsense, Tradedoubler, Ebuzzing, Clickintext et Blogbang.

Quels sont tes objectifs pour le futur ? Penses-tu pouvoir en vivre un jour ?

Honnêtement oui je pense en vivre un jour car je compte bien dépasser les 2000 euros par mois (Priximmo et Freewiz me semblent de bons vecteurs pour atteindre ces niveaux). En revanche le point d’interrogation c’est la perennité de cette activité car le web évolue tellement vite que d’une année sur l’autre tu peux très bien tout perdre (imaginons que Google Adsense ferme mon compte par exemple). Donc prudence tout de même.

Personnellement j’envisage bien de m’implanter dans un pays où le coût de la vie est modéré (moins cher qu’en France) pour exercer ma passion et en vivre totalement.

L’autre option qui me plairait également c’est avec l’argent accumulé par mes blogs d’acheter un bien immobilier pour le louer pour seulement après passer à plein temps.

Le temps passé c’est un peu le point noir actuellement car je passe environ 2 heures par jour en semaine + 4 heures le samedi et le dimanche. Donc un investissement fort mais un rapport revenu/horaires peut intéressant. Mais pour moi peu importe le temps car cela me passionne.

Si tu avais des conseils à donner à un débutant ?

Simplement être ouvert aux autres et à leurs besoins… c’est une évidence mais bon il faut le dire. Cela n’empêche pas de dire de temps en temps ce que l’on pense c’est ce que je tente de faire sur Priximmo dans ma rubrique « Mon quotidien ». En effet, pour fidéliser les internautes il faut se livrer un peu quand même, quitte parfois à montrer son désaccord.

Quels conseils donnerais tu pour faire connaître un blog ?

Actuellement les choses évoluent vite mais trois choses resortent : le référencement/positionnement, les réseaux sociaux, les partenariats et enfin le contenu bien sûr.

  • le référencement/positionnement : bien cibler les mots clefs, utiliser les annuaires sans y passer trop de temps mais surtout utiliser le phénomène de longue traine (multiplier les bons positionnement sur une multitudes de mots peu concurrencés) notamment en mettant en place un lexique.
  • les réseaux sociaux : une évidence mais il faut le faire Twitter, Facebook, Linkedin… même si cela ne rapporte pas toujours beaucoup de visiteurs il faut rester dans le coup.
  • les partenariats :  faire des échanges de liens ou de flux et également participer à d’autres blogs en commentant les articles
  • le contenu : c’est capital car c’est lui qui fera venir et surtout rester vos visiteurs. Même si de temps en temps il faut comme je le disais faire réagir les gens par des prises de positions pas toujours partagées mais c’est bien là l’intérêt d’un blog: dire ce que l’on pense.

Merci de ton retour d’expérience Xavier et bonne chance pour la suite de tes projets !

19

Gagner De L’Argent Sur Internet Avec Le Domain Parking


A Lviv en Ukraine j’ai rencontré un américain voyageant avec sa copine allemande, il a environ 30 ans et il m’explique qu’il voyage depuis un an et demi en Europe, je lui demande si il travaille de temps en temps et il m’explique qu’il a acheté des noms de domaine possédant un trafic résiduel (des liens qui pointent toujours vers ces sites par exemple) et qu’il a confié la gestion de ces sites à des sociétés qui se chargent d’y mettre des publicités au CPC (Cost Per Clic), en l’occurence Google Adsense.

Comme ça c’est eux qui font tous le boulot et de plus il gagne davantage d’argent que si il le faisait en direct.

Il achete les noms de domaine en moyenne 1 an de valeur de revenus et jusqu a 3 fois, le plus cher qu’il a acheté c’etait 8 000 dollars, il a actuellement environ 300 noms de domaine en portefeuille.

 

Il m’a dit qu’il pourrait developper son business mais il manque de liquidité donc il prefere voyager et profiter de la vie, de ce que j’ai compris il ne gagne pas des fortunes avec ce business mais le fait est que ça lui permet de voyager depuis plus d’un an et ça ne lui demande que deux heures par semaine, essentiellement pour des raisons de maintenance.

 

A la base il est photographe professionnel mais il a eu l’opportunité de faire du marketing pour une societe qui a été rachetée par Sedo (un des plus gros acteurs du marché des noms de domaine) et c’est comme ça qu il a vu qu on pouvait faire de l’argent de cette manière. Selon lui le web c’est encore le Wild Wild West.

 

Un blogueur m’avait parlé d’une collègue à lui qui gagnait de l’argent de cette manière en achetant des domaines sur le point d’expirer sur GoDaddy et qui ensuite les confiait à des sociétés de parking de domaine, suite à cette rencontre je lui ai demandé des précisions, pour le moment j’attends son retour.

 

J’ai également posé des questions sur différents blogs et forums mais rien trouvé de concret, si vous avez des infos sur le sujet contactez-moi ou laissez un commentaire sur le blog.
11

Le Copywriting ? L’art d’écrire des textes qui vont influencer le lecteur !


Le copywriting c’est l’art d’écrire des textes qui vont influencer les lecteurs, cette discipline est très répandue dans le domaine du marketing puisque l’objectif c’est précisément d’amener les lecteurs à faire une action (passer une commande par exemple).

Lorsqu’on écrit un texte, le principe c’est donc d’écrire un titre accrocheur afin de donner envie au lecteur de lire la première phrase, d’avoir une première phrase accrocheuse afin de donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture et ainsi de suite jusqu’à la fin du texte où l’objectif est d’amener le lecteur à faire une action (s’abonner au flux RSS d’un blog par exemple).

Je viens de finir un ouvrage dédié au copywriting et ce ce qui ressort c’est qu’il est indispensable de comprendre les ressorts psychologiques utilisés et les mécanismes sous-jacents (ce sont bien entendu toujours les mêmes ficelles qui sont utilisées), ensuite il faut se constituer au fil du temps une collection de titres et d’accroches percutants pour pouvoir puiser dedans par la suite (les anglo-saxons appellent ça un swipe file).

A la lumière de ces enseignements j’ai décidé de réécrire certains titres de mes articles références sur RMIF pour leur donner plus d’impact et inciter plus de gens à les lire, voici ce que ça a donné:

Ma Méthode Pour Gérer Ses Finances Personnelles

en

Comment Gérer Ses Finances Personnelles En 3 Etapes

Trouver Le Bilan D’Une Boutique Ou D’Un Restaurant

en

Comment Trouver Facilement Le Bilan D’Une Boutique Ou D’Un Restaurant

Tentez d’obtenir des rabais de manière systématique !

en

Le Secret Pour Obtenir Des Réductions

Gérer Sa Peur

en

Débarassez-Vous De Votre Peur Pour Toujours

Nager Le Crawl Sur 1000 Mètres

en

Comment Je Suis Arrivé A Nager Le Crawl Sur 1000 Mètres

Que pensez-vous de ces titres ? Est-ce que vous prêtez beaucoup d’attention au copywriting lorsque vous écrivez des articles pour votre blog ?

Crédit photo: Ben Heine

Article connexe :

10 astuces pour améliorer le copywriting de votre site !

1

Rapid Video Blogging par Gideon Shalwick

Gideon Shalwick est un blogueur vivant à Brisbane en Australie, il sort en ce moment une méthode pour bloguer en utilisant la vidéo comme principal média de communication, c’est un sujet qu’il connait bien puisqu’il a travaillé sur becomeablogger.com avec Yaro Starak et sur freemagiclive.com avec un Jay Jay, un magicien également de Brisbane.

Pour initier la promotion de sa méthode il a publié un PDF très complet de près de 100 pages intitulé « Rapid Video Blogging: The New Way To Easily Dominate Your Niche Through Youtube ».

Je m’intéresse beaucoup à la vidéo en ce moment puisque j’ai récemment acheté un petite caméra HD pour prendre des vidéos de mon voyage en Europe et les publier sur la fan page facebook de Read Me I’m Famous, j’étais donc tout particulièrement intéressé par la lecture de ce rapport, Gideon y dévoile sa stratégie ainsi que de nombreuses tactiques pour développer, promouvoir et monétiser son blog vidéo.

Sa stratégie repose essentiellement sur la domination de sa propre niche sur Youtube, puis la conversion de ce trafic Youtube sur son blog et la construction de sa liste pour finir par les techniques de monétisation les plus répandues, à savoir affichage de publicité, promotion de produits tiers par le biais de l’affiliation et enfin vente de ses propres produits.

Que vous décidiez de créer votre propre blog vidéo ou que vous souhaitiez utiliser la vidéo pour promouvoir et enrichir votre blog vous serez intéressé par la lecture de ce rapport disponible gratuitement sur le site de RapidVideoBlogging.

8

Est-ce qu’on peut utiliser son propre lien affilié pour faire un achat ?

OUI et NON. Oui car rien ne vous empêche de passer par votre lien affilié pour réaliser un achat, maintenant si l’auteur du produit ou la plate-forme d’affiliation s’en aperçoivent ils peuvent supprimer votre commission.

De manière générale, si vous êtes affilié et que la seule vente que vous réalisez est la votre, l’usage veut qu’ils vous refusent la commission, maintenant si vous êtes affilié et que vous avez généré quelques ventes ça passe car vous leur apportez du business et ils auront plus tendance à vous faire des concessions.

Je pense que ça dépend avant tout de la plate-forme d’affiliation ou de la personne à l’origine du produit, quelle est votre  avis sur la question ?

Je souhaiterai acheter une formation sur Clickbank, je suis inscrit comme affilié mais je n’ai fait aucune vente pour ce  programme, est-ce que ça va passer ou pas selon vous ?

2

Est-ce qu’utiliser un lien affilié pour acheter un produit ou un service va me coûter plus cher ?

La réponse est NON !

Pendant de nombreuses années j’avais tendance à penser qu’utiliser un lien affilié allait me coûter plus cher, du coup j’essayais de trouver la page de vente sans passer par le lien affilié.

Maintenant que je travaille à temps plein sur Read Me I’m Famous et que je suis concerné presque quotidiennement par l’affiliation je peux vous l’affirmer haut et fort: jamais vous ne payerez un produit ou un service plus cher en passant par un lien d’affiliation.

En faisant de l’affiliation une société va effectivement rogner sur sa marge (elle devra payer à l’affilié une commission pour chaque vente réalisée), par contre en utilisant un réseau d’affilié elle va très certainement vendre beaucoup plus d’unités, sans compter que l’affiliation va permettre à cette société de développer sa notoriété car ses affiliés vont parler de ses produits et lui faire de la publicité, et ce qu’ils fassent des ventes ou non..

En bref vous l’aurez compris, l’affiliation c’est tout simplement une association gagnant-gagnant-gagnant, pour la société qui a un produit à commercialiser, pour le webmaster qui en faisant la promotion du produit peut espérer toucher une commission, et enfin pour l’internaute qui a plus de chances de se voir proposer des produits qui répondent à ses attentes.

Sans oublier qu’utiliser un lien affilié c’est une manière de remercier le webmaster pour le produit ou le service qu’il vous a fait connaitre, pour ma part lorsque je dois faire un achat je demande d’abord un lien affilié à un de mes amis, de cette manière ça nous permet de s’entraider entre blogueurs 😉

8

Killer Web Content ou l’art de créer, gérer et promouvoir du contenu Web

Un ami dirigeant d’une startup m’a conseillé ce livre qui traite de la production du contenu web, Gerry McGovern est une référence dans le domaine et il vit de son expertise, depuis 15 ans il intervient en tant qu’expert dans ce domaine, Killer Web Content est un livre en anglais de 2006 dont le contenu est très pertinent et qui va au-delà de la seule problématique du contenu web, dès le début j’ai été interpellé par la phrase suivante: « make sure you stay on the right side by being productive, not busy », nul doute que Tim Ferriss a lu également ce best-seller, paru deux ans avant la sortie du sien, « La semaine de 4 heures » dans lequel il délivre exactement le même conseil.

Dans le premier chapitre l’auteur annonce tout de suite la couleur, il explique comment sur Internet « less is more » ou encore pourquoi du bon contenu est du contenu qui se lit rapidement car les gens sont pressés.

Pour expliquer notre habitude de penser selon laquelle « more is better » il explique qu’historiquement les hommes ont toujours utilisé comme critère de réussite la quantité produite, que ce soit dans l’agriculture ou plus tard dans l’industrie.

Sur Internet la donne est différente, les gens sont pressés et ne veulent pas seulement de l’information de qualité mais veulent accéder à cette information rapidement. C’est exactement ce que je pense et ça explique pourquoi je fais des articles relativement court, que ce soit sur Read Me I’m Famous ou sur ce blog.

L’auteur insiste sur la nécéssité de prendre le temps de penser et de prendre du recul par rapport non seulement à son contenu mais aussi de manière plus générale sur ses projets, là encore on retrouve des conseils de productivité tout à fait bienvenus.

Content is not king, c’est le contenu de qualité qui est roi et pas le seul contenu, Gerry oppose d’ailleurs le « content filler » au « content killer », le « content filler » c’est le contenu qui ne sert qu’à remplir des pages web tandis que le « content killer » c’est le contenu que les utilisateurs recherchent.

D’ailleurs Gerry insiste sur le fait qu’on ne parle pas « d’utilisateurs » mais de Sarah, de Tommy, il faut comprendre ses utilisateurs et pouvoir se les représenter individuellement, pour cela il faut aller a leur rencontre, connaitre leurs attentes et leur parler avec leurs propres mots et non pas avec les vôtres car ce sont avec ces mots qu’ils vont faire des recherches sur les moteurs de recherche.

Gerry parle pour cela de « careword » (les mots qui comptent), ce sont les mots clés utilisés naturellement par les lecteurs, pour les trouver il faut effectuer un vrai travail de recherche, il cite l’exemple d’une compagnie qui communiquait sur les termes de « low fares » (tarifs bas) alors que la majorité des internautes cherchaient l’expression « cheap flights » (vols pas chers), pour une question d’image la compagnie n’a pas voulu changer de stratégie de communication et elle a fait banqueroute, mais comme le dit Gerry, elle a au moins sauvé son image 🙂

L’auteur explique ensuite comment écrire de bons titres et de bons résumés pour ses articles, il parle également du blogging qui représente selon lui un excellent moyen de communiquer sur ses compétences et de se faire connaitre.

Gerry explique ensuite pourquoi la liste de diffusion est très importante, depuis 10 ans il publie une newsletter hebdomadaire qui lui permet de trouver de nouveaux clients, certains ne prennent contact avec lui que 12 mois apres avoir recu un premier mail de sa part, c’est donc selon lui le meilleur outil de fidélisation de son audience, il n a pas de blog mais il a juste un site (http://www.gerrymcgovern.com/) et une newsletter.

Une partie du livre expose les stratégies permettant d’améliorer son référencement, on a toute la base du référencement qui est présentée mais en 2010 ce n’est pas la partie la plus intéressante du livre pour quelqu’un des notions dans ce domaine.

Il termine en insistant sur l’organisation du contenu, en effet si l’information est mal organisée elle ne sera pas trouvée et donc pas lue et ce même si elle est de qualité.

Vous l’aurez compris, Gerry Mc Govern est un spécialiste du contenu web et son livre représente une référence dans le domaine, c’est clairement un livre à lire pour toute personne désireuse de progresser dans l’édition, l’optimisation et la publication de contenus web.

9

Blog Profits Blueprint de Yaro Starak

Yaro Starak est australien, il vit à Brisbane et c’est un des blogueurs les plus influents au monde, sur son blog Entrepreneurs Journey il raconte son parcours de web entrepreneur et il explique comment gagner de l’argent en bloguant.

Sur son site vous pouvez télécharger « Blog Profits Blueprint », c’est un ebook en anglais qui explique comment faire la promotion de son blog et comment le monétiser ensuite, c’est un très bon ouvrage, Yaro s’y connait certainement sur le sujet et il développe des concepts très intéressants dans 3 thématiques distinctes:

La production du contenu

Il a créé le concept d’article pilier, c’est un article d’une certaine longueur qui a vocation à s’imposer comme une référence dans le domaine qu’on traite, c’est typiquement le genre d’article vers lequel les autres blogueurs vont faire des liens par exemple, l’avantage de ce type d’article c’est donc de participer à la promotion de son blog puisque les autres blogueurs vont en parler, le deuxième avantage c’est d’asseoir sa crédibilité et son autorité dans un domaine donné, l’idée étant que si on est perçu comme un expert dans un domaine il sera beaucoup plus facile d’imposer son blog aux yeux des lecteurs.

La promotion

Yaro évoque les différentes stratégies à mettre en oeuvre, il explique que dans ce domaine les petits ruisseaux font les grandes rivières et que tous les moyens de communication sont bons à prendre pour faire connaitre son blog, l’idée étant un jour de percer et de faire exploser son trafic. Il insiste bien sur le fait que la promotion est une action de fond qu’il faut mener sur la longueur, par exemple en commentant régulièrement d’autres blogs et en recontrant également d’autres blogueurs.

La monétisation

Yaro traite uniquement de la publicité et de l’affiliation, selon lui le saint graal ce sont les revenus affiliés récurrents comme par exemple pour le service d’emailing Aweber: tant que vos affiliés utilisent le service vous touchez des commissions tous les mois. Il évoque aussi l’optimisation de AdSense mais on va dire que ce n’est pas la partie la plus percutante de cet ebook (depuis 2 ans les stratégies ont un peu évolué dans ce domaine).

Conclusion

Cet ouvrage reste tout de même une des références en matière de blogging, il est gratuit et si vous avez de l’ambition pour votre blog je vous conseille fortement de le lire. Yaro Starak est une référence dans le monde du blogging et de nombreux blogueurs français ont suivi sa formation Blog Mastermind, moi-même je l’ai commencée il y a peu, je ferai un article lorsque je l’aurai terminée.

Télécharger Blog Profits Blueprint sur Entrepreneurs Journey