Comment Cyrille a réalisé son rêve en devenant web marketeur professionnel

J’accueille aujourd’hui un marketeur qui a récemment rejoint le forum Web Entrepreneur Débutant. Cyrille est un français vivant à Budapest, il est spécialiste du marketing web et il va nous expliquer comment il gagne sa vie sur Internet, notamment grâce à l’affiliation aux Etats-Unis.

Bonjour Cyrille, peux-tu nous expliquer ton parcours, comment tu en es arrivé là ?

 

 

 

Bonjour Aurélien, merci beaucoup de m’accueillir sur ton blog.

Depuis des années je m’abreuvais de conseils de grands marketeurs américains, ayant la passion du marketing. Comme beaucoup d’entre nous, j’étais scotché dans un job qui m’ennuyait, à travailler tous les jours de 9h à 20h. En fait, j’avais soif de liberté, je rêvais de faire des voyages, apprendre de nouvelles langues, découvrir des cultures, et de vivre comme bon me semble, ou je veux, être libre en somme ! J’étais fasciné par le fait de pouvoir travailler depuis n’importe où, depuis une plage paradisiaque, un bar, le bord d’une piscine…  Je voyais des marketeurs américains faire des centaines de milliers d’euros grâce à leurs sites web. J’essayer d’apprendre autant que possible de leurs blogs, newsletters, et je sentais que je voulais y parvenir moi aussi un jour, mais je ne voyais pas concrètement comment, ni avec quel projet.

En attendant, pour trouver un peu de cette liberté, j’essayais de chercher un job à l’étranger, plus particulièrement en Hongrie, pays que j’avais découvert et aimé en tant qu’étudiant. Je te passe les péripéties, mais j’ai joué de malchance, et j’étais toujours scotché dans ce job fin 2008. J’étais au fond du trou, d’autant que je devais y retrouver ma copine, et que ça en sonnait le glas. Et finalement, le 24 décembre au soir, pendant la veillée de noël, je suis tombé sur un coaching organisé par un marketeur aux Etats-unis qui proposait de guider de A à Z pour générer des revenus sur le Web.  Et ça, c’est la chose qui a tout changé.  Je me suis lancé, quasiment sans argent, en y mettant le peu d’économies que j’avais pour payer les 2000 dollars de la formation. Mon rêve était de pouvoir me prouver que j’étais capable de me bâtir mon propre salaire, pour partir vivre où je le désirais. Pendant les 2 mois qui ont suivi, j’ai bossé jour et nuit, soir et week-end, en parallèle de mon job à plein temps, à tester encore et encore des techniques pour comprendre comment réussir à générer des milliers d’euros de profits avec un site web.

Au bout de 2 mois, pour la première fois, à force d’améliorer ma stratégie et mes techniques, j’ai découvert le potentiel immense qui était à ma portée, car j’ai soudainement eu un site web qui du jour au lendemain me générait plus de 500€ de bénéfice, par jour !  Comme tu peux t’en douter, ça a été un sentiment de libération indescriptible, et tout à basculé. Tout est allé ensuite très vite, j’ai créé ma boite, je m’y suis consacré à plein temps, et j’ai déménagé en Hongrie au début de l’été 2009.

Depuis, j’en ai fait une entreprise qui me permet de réaliser mes rêves, ce qui me rend heureux, et c’est l’essentiel !


Comment tu gagnes ta vie actuellement ?

 

 

Les revenus de mon entreprise proviennent de 2 sources principales :

Mes propres sites, aux Etats-Unis et en France, qui comptent pour les 2/3 de mes rentrées d’argent environ.

Le reste provient d’une poignée de clients en consulting triés sur le volet.

J’essaie de consacrer de plus en plus de temps avec mes clients, car je trouve encore plus excitant d’aider à faire décoller le projet d’un entrepreneur qui y met toute son énergie et sa passion.


Qu’est-ce que tu penses du marché français ? Est-ce que tu penses qu’il va se développer ?

 

 

Le marché français de l’internet va continuer à grimper à une allure à faire pâlir d’envie tous les supports, tout comme le marché du mobile.

Au niveau de l’affiliation en général, il est plus difficile de faire une prédiction. On n’est pas dans la situation des Etats-Unis qui ont brassé des sommes folles, avec une affiliation ultra-professionnelle quelque soit les méthodes utilisées.

En comparaison, l’affiliation en France passe presque inaperçue. Il suffit de parler d’affiliation dans ton entourage pour te rendre compte que c’est quelque chose qui n’est absolument pas arrivé aux oreilles du grand public.

Il me semble que cela est dû à 2 problèmes majeurs.

Premièrement, l’attitude des plates-formes françaises freine aujourd’hui beaucoup d’affiliés. On est vraiment à des années lumières de ce que proposent les réseaux de CPA américains. Les affiliate managers sont aux abonnés absents, les conditions de paiement des affiliés sont très mauvaises, et seuls les emailers et les gros sites de contenu sont à leur aise. Et je ne parle même pas des délais et conditions d’acceptation aux programmes.

Si les plates-formes apprennent à chouchouter leurs affiliés comme ils le méritent, cela pourrait vraiment changer le visage de l’industrie à terme.

D’autre part, les programmes eux-mêmes sont limités et peu rémunérateurs, si l’on compare avec ce que se fait aux Etats-Unis. Les bons programmes qui rémunèrent au lead sont encore rares, hors ce genre de programme est le signe d’un marketing bien maitrisé.

Mon feeling est que ce sont les affiliés qui vont changer la donne. Je pense qu’avec la mâturité, de plus en plus d’affiliés vont se pencher sur la création de produits et les pousser sur les plates-formes d’affiliation. Et en parallèle, je pense que plusieurs plates-formes d’affiliations de nouvelles génération crées par des affiliés non exclusivement emailers vont apparaitre et sortir les plates-formes de leur ronronnement.


Tu es un marketeur, je suis un blogueur, on assiste de plus en plus à une professionnalisation des blogs en France, avec des techniques marketing de plus en plus pointues (utilisation massive de l’emailing par exemple), qu’est ce que tu penses de cette tendance ?

Je trouve intéressant de voir l’importance que prennent les blogs en France.

J’ai la sensation qu’en réalité peu de marketeurs français ont pris le wagon précédent, de l’affiliation massive.

Par contre, aujourd’hui beaucoup sortent du bois avec cette approche de plus en plus maitrisée d’un blog qui monétise en aval.

Pour moi, cela va dans le sens de l’histoire, dans la mesure où un blog permet de nouer une relation de confiance très forte, d’autant plus lorsqu’un forum lui est rattaché, comme dans ton cas.

De plus, la tendance est à la disparition progressive du tracking non sollicité par l’internaute, ce qui effraie d’ailleurs beaucoup d’affiliés.

Si l’on suppose que cette tendance se confirmera, les affiliés qui ont une relation étroite avec leur cible et ont l’habitude d’interagir en permanence pourront tirer leur épingle du jeu.

La difficulté qui me vient à l’esprit est pour l’instant la relative faiblesse et le manque de produits à promouvoir sur le marché français, même si les progrès sont manifestes.

Cela peut poser problème, car il est plus difficile de faire des milliers d’euros par mois d’un blog dans ces conditions, alors même que le travail en amont est aussi lourd.

Heureusement, je pense que ce problème va rapidement s’estomper, à mesure que des experts sauront bâtir des produits bien markétés. Nous ne sommes pas un pays de marketeurs, mais cela change tout doucement.

Quels sont tes projets futurs ?

Mon principal objectif aujourd’hui est d’aider un maximum d’entrepreneurs, notamment de trouver un moyen d’aider ceux qui ne peuvent pas dépenser des dizaines de milliers d’euros en consulting.

J’ai décidé de me concentrer sur cet objectif pour deux raisons.

Premièrement, j’ai remarqué qu’autour de moi mon parcours suscitait de plus en plus de vocations, et que j’étais de plus en plus sollicité par des proches qui désiraient lâcher leur job et lancer leur propre site web pour en vivre.

Deuxièmement, aider des entrepreneurs est une des choses les plus passionnantes et les plus gratifiantes qu’il m’ait était donné de faire. De mon point de vue, c’est aussi un devoir de consacrer une partie de mon temps à aider des personnes qui ont la volonté de réussir et qui ont juste besoin qu’on leur montre la voie à suivre pour réaliser leurs rêves.

Pour arriver à aider des entrepreneurs, je travaille sur 2 projets en parallèle :

Premièrement, j’ai créé une formation qui enseigne exactement la méthode complète pour bâtir un site à profits, dans laquelle je coache aujourd’hui des amis entrepreneurs, depuis le démarrage de leur projet sur le web jusqu’à ce qu’ils génèrent des milliers d’euros, et atteignent le style de vie dont ils rêvent. Je leur livre tous mes secrets, qui s’appuient sur des tests concrets que j’ai réalisé sur plus de 150 sites web, et sur les méthodes utilisées par les meilleurs marketeurs au monde.

Je suis en train de travailler en ce moment d’arrache pied sur ce coaching, et je pense agrandir la communauté dans quelques semaines en ouvrant l’accès à une poignée de nouveaux membres.

Si cela intéresse certains de tes lecteurs, je les invite à s’inscrire sur www.siteaprofits.fr pour être alerté à l’ouverture, et postuler pour l’une des places disponibles.

Le deuxième grand projet qui me tient à cœur, c’est de coacher également des entrepreneurs situés en Afrique, via des formations gratuites, des consultants locaux, et une fondation de type Venture Capital à plus petite échelle, et soutenant des projets « positifs ». Je compte à m’y implanter au long terme, avec comme port d’attache le Sénégal, et je vais certainement démarrer en 2011 une collaboration avec Entrepreneurs du monde, une association de microcrédit bien implantée en Afrique qui soutient les entrepreneurs.

J’espère ne pas avoir été trop bavard, merci encore pour ces échanges.

Je souhaite beaucoup de succès pour l’année 2011, à toi ainsi qu’à tes lecteurs.

Merci à toi pour tes réponses ! Posez vos questions à Cyrille directement dans les commentaires.

Pour en savoir plus sur ses méthodes consultez son site: www.siteaprofits.fr.

 

Click Here to Leave a Comment Below 30 comments
Les tweets qui mentionnent Comment Cyrille a réalisé son rêve en devenant web marketeur professionnel -- Topsy.com - 6 years ago

[…] Ce billet était mentionné sur Twitter par monsieur_reve, Jerome HOARAU et Louis Grenier, Aurelien. Aurelien a dit: Comment Cyrille a réalisé son rêve en devenant web marketeur professionnel: J’accueille aujourd’hui un marketeur… http://bit.ly/fZpLp4 […]

Reply
papilloon - 6 years ago

Intéressant, mais cela reste une interview encore très « vague »,
on en dit mais pas trop, pas d’exemples précis mis à part son dernier site…

Pour ma part je reste sur ma faim.

[Reply]

Reply
sylvie - 6 years ago

Merci Aurélien de nous faire découvrir Cyrille … Son parcours est intéressant 🙂 J’espère bien avoir le même et d’ici max 1,5 ans… Et me dire que je pourrais aussi coacher des entrepreneurs en Afrique (Tunisie en premier lieu… S’ils arrivent à installer une belle démocratie).

[Reply]

Reply
Olivier - 6 years ago

et sinon si vous voulez pas aller en Hongrie, ya l’Auvergne qui est prête à vous accueuilir… ( cf M6 dimanche soir ! LOL)

[Reply]

Reply
Kajan - 6 years ago

Merci beaucoup pour nous présenter encore une autre personne avec un parcours exceptionnel.

J’ai la même envie de quitter un job que je n’aime pas pour me lancer dans l’entrepreneuriat sur le web (dans le développement web, pour etre plus précis), donc ce genre d’interview me boostent!

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

Merci Aurélien pour cette interview 😉

Au plaisir !
Cyrille

[Reply]

Reply
Fabrice - 6 years ago

Serait-il possible de connaître le nom du marketeur qui a changé ta vie et son cours ?

[Reply]

Reply
Aurélien - 6 years ago

Moi aussi j’aimerais bien savoir de quel marketeur il s’agit !

[Reply]

Reply
Johann - 6 years ago

J’ai beaucoup aimé cette interview. Je me retrouve exactement dans cette même situation où je lutte et j’apprends un maximum pour pouvoir enfin devenir indépendant et ne plus passer mes journées à travailler dans un bureau pour quelqu’un d’autre. Ca fait toujours plaisir de voir que certains y sont arrivé. J’aurai une question :
Qui sont ces fameux grands marketeurs américains que tu as suivis et dont tu t’es inspiré ?

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

Il s’agissait d’Aymen, d’Arbitrage Conspiracy 😉 Le marketeur qui tournait déjà à l’époque à plus de 100 000 dollars de profits par jour…

[Reply]

Reply
Fabrice - 6 years ago

Merci pour l’info.
Inconnu pour moi, mais je prend note.

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

Il ne fait pas partie de ceux qui sont visibles aujourd’hui, car il est parti sur des projets de plus grande ampleur, qui couvrent des domaines en dehors de l’industrie du marketing web.

[Reply]

Reply
Franck | Papa Blogueur - 6 years ago

Encore un nouvel article intéressant mais avec un petit goût de « à quand la suite pour les précisions » ? En tout cas je ne connaissais pas ce blogueur, c’était l’occasion.

[Reply]

Reply
Pierre-Yvan - 6 years ago

Article très intéressant! Mais je rejoins Franck, il y a comme un goût d’inachevé. Ce genre de parcours nous permet de rêver et on a envie de vivre la même chose. J’espère y arriver un jour.

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

Pour rebondir sur vos remarques, j’en profite pour ajouter quelques précisions :
– J’ai démarré exclusivement avec l’affiliation au lead, avec des petits sites installés sur des niches de marché à gros volume et monétisés via des programmes offrant une rémunération de 2,50 dollars à 30 dollars, dans des secteurs très variés : high tech, éducation, assurances, immobilier…
– Initialement, j’ai percé en travaillant uniquement sur des sources de trafic payantes, essentiellement sur google/yahoo/bing. Cela m’a demande une maitrise irréprochable des taux de transformations et énormément de tests, mais m’a permis d’atteindre des niveaux de trafic et de rémunération très élevés une fois le seuil de rentabilité atteint.
– J’ai ensuite diversifié mes sites, étendu ma présence en France, et exploité de nouvelles sources de trafic : référencement, achat de bannières via régies et en direct, facebook ads, ppv.

[Reply]

Reply
Maximilien - 6 years ago

Interview très enrichissante ! Je ne connaissais pas ce blogueur webmarketeur, que je découvre. Son parcours est vraiment encourageant, j’ai hâte de connaître la suite 🙂

[Reply]

Reply
Charles - 6 years ago

@Cyrille : affiliation au lead c’est uniquement sur le marché anglophone?

[Reply]

Reply
MaxR de Maxadi - 6 years ago

Très beau parcours. Par contre, il faut prévoir un bon budget pour démarrer avec ce genres de stratégies car on peut perdre beaucoup d’argent très vite. D’où l’intérêt de garder son emploi et consacrer un partie de son salaire le temps que ça démarre.

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

@Charles : au début uniquement sur le marché anglophone, puis rapidement également sur le marché français. Il y a quelques programmes au lead intéressants en France. Il y a moins de volume, mais c’est beaucoup plus facile d’être rentable car la concurrence entre affiliés est beaucoup plus faible.

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

@Max : Touta à fait.

Après avec cette approche il est possible de tester sur des mini-budgets de quelques dizaines d’euros en commençant avec de petites rémunérations, ce qui permet de ne pas cramer trop de cash avant d’identifier une campagne potentiellement profitable.

[Reply]

Reply
Charles - 6 years ago

J’ai jamais trouvé de programme au lead, c’est vrai que ça a l’air intéressant. Tu les trouves où les tiens? Sur des régies?

[Reply]

Reply
Sam - 6 years ago

En effet il est toujours utile de se faire coacher. J’avoue que si je n’avais pas participé à la formation d’Aurelien je n’aurais pas encore de blog, il m’a vraiment mis un coup de pied au derrière!

D’ailleurs j’ai également fait ma première interview, n’hésitez pas à me donner vos avis!

[Reply]

Reply
Anaïs - 6 years ago

Merci pour l’Interview…

C’est vrai qu’on aimerait bien plus de précisions…mais je pense qu’il n’y a pas de recettes toutes prêtes, c’est a chacun de trouver sa voie !

Le plus important dans une interview comme celle ci finalement c’est la motivation que ca apporte…

On se dit que c’est possible puis pourquoi pas moi ? ( d’ailleurs je retourne de ce pas bosser un peu sur mon site…)

[Reply]

Reply
yveskouyo - 6 years ago

Bonjour Cyrille

Je me nomme Yves et je suis un entrepreneur Africain précisément de la Côte d’ivoire. Je serai très ravi de prendre contact avec toi.

Cordialement

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

@Charles : Leadium, Netaffiliation, Reactivpub… La plupart des plateformes d’affiliation françaises en proposent quelques-uns.

[Reply]

Reply
Rémy Bigot - 6 years ago

Toujours plaisant de voir des personnes jeunes et motivées réussir ! Depuis mon licenciement économique, j’ai l’impression de revivre, l’entrepreneuriat fait vraiment du bien !

[Reply]

Reply
Jérôme - 6 years ago

Belle interview qui continuera de motiver bon nombre d’entre nous.
Ce qui me plait le plus c’est que Cyrille est très optimiste à propos du marché français. Cela est très rassurant, surtout lorsque l’on voit une inflation de blogs et de formations sur les niches dans lesquelles ont est présent.
Personnellement, je n’arrivais pas à sentir ce potentiel.

De quoi me booster à continuer de travailler. Merci donc à vous deux 😉

PS : En revanche je sens également le potentiel de l’Afrique, non pas uniquement sur Internet mais de manière générale. Ce continent arrive à un tournant de son histoire comme le montre l’actualité en ce moment. Le Sénégal, moi aussi je compte y faire un tour un de ses 4 😉

[Reply]

Reply
Miriam - 6 years ago

Bonjour Cyril,

Ton article est très interessant et je comprend bien aujourd’hui de travailler avec la solution Datapresse que je t’ai vendu.
Merci pour cette part de rêve, il faudrait qu’un jour tu puisse m’explique en détail ton job !!!

A bientôt,
Miriam de Datapresse.

[Reply]

Reply
Arglow - 6 years ago

Bonjour Cyril,

Interview trés enrichissante et motivante.

Je ne connaissais pas non plus ce blogeur.
Merci de partager ton expérience (de grande réussite) avec nous.

Par contre le choix du développement vers le coaching gratuit vers l’Afrique est assez surprenant.

Bonne soirée,

[Reply]

Reply
Cyrille - 6 years ago

@Arglow:
Cela peut paraitre surprenant, mais… Je pense qu’il faut se servir de son entreprise comme d’un outil pour réaliser nos rêves les plus importants, qui impactent au-delà de notre propre personne. Cela va dans ce sens. 🙂

Cyrille

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.