Page 1 sur 1

Comment connecter le contenu et les objectifs de l'entreprise ?

Publié : 14 août 2018 17:28
par mathieujetil
1. Donner la priorité aux objectifs les plus importants pour l'entreprise

La première étape consiste à réfléchir longuement aux résultats les plus importants pour l'entreprise en matière de contenu.

Est-ce une inscription par email? Inscription d'essai gratuite? Définissez vos principaux résultats potentiels, puis hiérarchisez votre liste.

2. Considérez ce que votre public veut / a besoin

Vous ne saurez jamais ce que vos lecteurs veulent de vous, sauf si vous le demandez.

Utilisez des enquêtes, des informations sur le service client et des données concernant vos requêtes de site pour voir ce que vos visiteurs veulent et ont besoin de plus d'informations.

3. Créez une liste de rubriques de contenu traitant des deux domaines

À partir de là, créez une liste récapitulative des sujets qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs les plus importants et à répondre aux questions courantes du public.

Effectuez une référence croisée avec vos équipes de référencement ou de publicité pour voir comment cette liste peut fonctionner parallèlement à leurs efforts.

4. Définissez les objectifs SMART pour mesurer le succès / l'échec

Les objectifs SMART (spécifiques, mesurables, réalisables, pertinents, limités dans le temps) vous aident à mesurer avec précision le succès de vos efforts de contenu.

Créez des points de référence qui vous aident à voir ce qui fonctionne (et ce qui ne fonctionne pas) - et à documenter ces résultats pour référence future.


Si vous devez interrompre la création de contenu pendant un certain temps et prendre le temps d'établir ces objectifs, faites-le.

Donnez-vous la permission d'ajouter les structures, les repères et les paramètres qui amélioreront votre marketing de contenu.

Re: Comment connecter le contenu et les objectifs de l'entreprise ?

Publié : 14 août 2018 17:39
par rapidos
Bonjour Mathieu,
Tu as raison de mettre en numéro 1
" Donner la priorité aux objectifs les plus importants pour l'entreprise".

En effet, si l'on ne se fixe pas un objectif, on ne risque pas de l'atteindre. C'est une évidence, mais que je l'ai moi-même parfois omis, et d'autres aussi, je suppose.

Ce qui va de paire avec ton dernier conseil : ne pas hésiter à un moment à faire une pause pour réfléchir à son objectif.

(P. - S. Rien à voir le sujet, mais la couleur violette de la police sur fond gris-bleuté est difficile à lire.)

Re: Comment connecter le contenu et les objectifs de l'entreprise ?

Publié : 14 août 2018 17:51
par mathieujetil
Merci rapidos pour ta réponse ,

Je pense que ces éléments sont important pour réussir et que tout les chefs d'entreprise devraient implémenté dans leur business en ligne ou pas :mrgreen:

PS : Merci pour ta remarque pour la police d'écriture

Re: Comment connecter le contenu et les objectifs de l'entreprise ?

Publié : 14 août 2018 18:05
par rapidos
Super, c'est plus lisible ainsi.

Concernant la procédure que tu décris, autant les trois premiers points sont assez faciles à réaliser, autant le numéro 4 (les objectifs SMART) demandent plus de ténacité.
C'est plus technique et forcément, c'est le point qui rebutera peut-être ceux qui n'ont pas l'habitude de se lancer dans des analyses.

Tiens... cela pourrait être une idée de coaching à proposer !

Re: Comment connecter le contenu et les objectifs de l'entreprise ?

Publié : 15 août 2018 17:39
par MarcBe
Ma première réaction en voyant un tel post était: pfff encore un qui pense qu'il a inventé l'eau chaude en citant des évidences.
Et puis en lisant le commentaire (et après deux semaines passées en famille dénuée de tout sens entrepreneurial), je réalise qu'en fait, de telles évidences ne sautent pas aux yeux de tout le monde.

De nos jours encore, trop de gens s'imaginent que l'entrepreneuriat consiste à :
- essayer un peu tout et puis voir ce qui marche. On base sa démarche sur la chance et non pas sur un plan bien défini.
- viser le(s) succès en tentant d'éviter les échecs à tout prix car l'échec, c'est mal. Du coup on prend beaucoup moins de risques vu que l'échec est totalement absent du tableau. Les années de dés-éducation nationale nous ont fait oublier que pour arriver à marcher, nous sommes d'abord tombés, et plus d'une fois.
- courir après l'argent c'est mal. Du coup, maximiser son profit équivaut à vendre son âme au diable. On est dans le pays de l'Abbé Pierre après tout, autant essayer de lui ressembler, comme ça nous paraîtrons nobles dans notre démarche.
- faire ce qu'on a envie est déjà assez compliqué comme ça, alors en plus se rabaisser à faire ce que les gens veulent, c'est fatalement incompatible. Nous sommes des artistes, pas des prostitué(e)s.
- si le public n'achète pas, c'est parce qu'il n'a rien compris. Comme on ne peut pas expliquer à chacun (on n'a pas le temps pour ça), autant limiter la casse et en rester là.
- si je me plante, c'est indiscutablement de la faute de quelqu'un/quelque chose d'autre. Les éléments et les gens sont contre nous et le combat est inégal.

bon j'en reste là parce qu'au sinon je vais me faire pleurer...