Entrepreneurs, devez-vous accepter toutes les interviews que vous proposent les journalistes ?

Les retombées de la médiatisation sont réelles : hausse de l’affluence sur votre blog, développement du statut d’expert, multiplication des ventes, opportunités de nouveaux passages médiatiques… Mais faut-il dire « amen » à toutes les propositions pour autant ? N’existe-t-il pas des risques en cas de mauvais ciblage de vos interventions ? C’est ce que nous nous proposons d’étudier aujourd’hui au travers de cette réflexion.interview journalistes

1) Les risques d’un passage médiatique mal maîtrisé

Les exemples de médiatisation passant totalement à côté de leur but sont légions : de l’interview qui dérape, au message publicitaire qui vous incite plus à changer de chaîne qu’à acheter les produits dont les bienfaits sont mis en évidence… Pour ne pas être vous-même victime de cet effet pervers du passage médiatique, vous devez donc effectuer un tri dans les demandes reçues afin de cibler thèmes et audiences adéquats.

  • L’angle d’attaque : Avant d’accepter une interview, renseignez-vous sur l’émission à laquelle on vous propose de participer. Est-ce une émission donnant le beau rôle à l’animateur, le poussant à fustiger ses invités ? Est-ce un programme informatif ? Une émission de variétés sans lien avec votre activité ? De la réponse dépend votre capacité à effectuer une intervention médiatique positive ou non. Évitez à tout prix les programmes dont la spécialité est de jouer sur la frustration des spectateurs. Vous risqueriez d’être dans la ligne de mire. Favorisez plutôt les programmes à but informatif présentés par des journalistes dont la réputation n’est pas trop sulfureuse. Arrangez-vous également pour participer à des sujets dans lesquels vous êtes la solution positive à une problématique. C’est la méthode la plus efficace pour conjuguer forte notoriété avec image positive.
  • Un thème qui ne dévie pas de votre champ de compétences : Il arrive qu’on vous propose de faire des apparitions dans des émissions qui ne portent pas du tout sur votre secteur d’activité ou votre business. Si vous pouvez y développer l’image du chef d’entreprise sympathique en accord avec son temps, vous prenez de grands risques en y participant. Votre image de professionnel peut en sortir écornée et vous pouvez être amené à en dire trop sur votre vie personnelle, ce qui n’est jamais bon. Une mauvaise prestation peut ruiner tous vos efforts de médiatisation et vous reléguer  au statut d’amateur. Ne l’oubliez pas.

2) Comment bien choisir ses interviews ?

L’exigence de vos choix découle des enjeux de la médiatisation. Ne soyez cependant pas trop réticent à multiplier les passages médiatiques. Après tout, si cela peut être dangereux, cela peut aussi vous faire évoluer dans une toute nouvelle dimension.

  • Jouez sur votre statut d’expert : Votre but est de vous ériger comme solution aux problèmes concrets des consommateurs de votre secteur d’activité (et de la société en général). Dans ce cadre, même si vous ne faites pas figure d’invité principal d’une émission mais qu’on vous donne du temps de parole vous permettant de développer votre positionnement stratégique, n’hésitez pas une seconde. Ce cas de figure se retrouve souvent dans les émissions « spécialisées ». Si l’audience ne se chiffre pas en millions, les professionnels s’y intéressent souvent. Cela permettra de vous établir comme un partenaire commercial potentiel crédible ou tout du moins un concurrent sérieux.
  • Le cas de conscience : les émissions à très forte audience. C’est sans doute la décision la plus difficile à prendre pour un jeune entrepreneur qui veut développer sa médiatisation. Si vous avez la chance d’être contacté par une des chaînes nationales ou de grande écoute (TF1, M6 ou Canal +, par exemple), vous savez que vous avez l’opportunité de vous faire connaître de millions de téléspectateurs. Vous devez alors vous demander si vous êtes prêt à supporter la pression et à prendre la parole dans un tel contexte. Votre personnalité doit entrer en ligne de compte quant à votre décision finale. N’oubliez pas que votre business passe avant votre désir de reconnaissance personnelle et qu’un mauvais passage médiatique peut ruiner votre image de marque. La difficulté de ce genre de passages médiatiques vient notamment du fait que vous serez confronté à des invités de tous horizons aux opinions divergente et dont la réputation n’est plus à faire. Le conseil que je peux vous donner est de n’accepter que dans le cas où vous avez déjà fait vos preuves dans l’arène médiatique et que vous vous sentez parfaitement à l’aise lors de vos prises de parole. Si le risque est énorme, les retombées seront aussi incomparables, le choix est entre vos mains !

3) Comment réussir à coup sur votre interview ?

Une interview, c’est une occasion de partager votre passion, de vendre du rêve. Mais pour que cela soit percutant, vous devez respecter un certain code de conduite et surtout vous entraîner au préalable à séduire votre interlocuteur et votre auditoire. Vous devez développer les qualités de ce que l’on appelle un bon client médiatique.

  • Une attitude positive : lors d’un échange diffusé, vous représentez l’image de votre business, vous devez donc être soigné, propre sur vous et dynamique. Faites correspondre votre apparence à l’image de marque de votre blog (classe, sérieux, décontracté…). Soyez toujours de bonne humeur, même si on tente de vous piéger avec des questions qui vous mettent le dos au mur. Arrogance et condescendance sont à bannir de votre comportement. Ne soyez pas non plus trop extravagant si vous voulez être pris au sérieux. Un bon client, c’est une personne qu’on prend plaisir à inviter car on sait qu’elle respecte les règles du jeu et qu’elle n’essayera pas de tirer la couverture pour elle. Votre meilleure arme est votre respect envers l’institution journalistique.
  • Un storytelling efficace : pour que votre message soit clair et bien compris par le plus grand nombre, il faut que ce dernier soit travaillé. Vous devez toucher la corde sensible de votre audience. Pour ce faire, veillez à toujours utiliser des phrases courtes et percutantes (pour ne pas endormir votre public), en vous basant au maximum sur les mots-clés qui définissent votre positionnement stratégique et votre référencement naturel. Cela permettra de vous retrouver facilement sur le web et augmentera sensiblement le trafic sur votre blog. N’en faites pas des tonnes, soyez proche de votre public. Insistez sur le côté pragmatique et utile au plus grand nombre. Plus l’audience peut s’identifier à vous plus elle aura tendance à s’intéresser à votre activité (attention à ne pas perdre votre crédibilité pour autant, vous êtes un expert ne l’oubliez pas). Pour développer un storytelling qui tient la route, entraînez-vous avant vos passages médiatiques à prendre la parole en public (devant vos amis, votre famille) et à répondre à toutes sortes de questions, même les plus tirées par les cheveux pour ne jamais être pris au dépourvu.

Pour répondre clairement à la question, je vous dirai que non, vous ne pouvez pas tout accepter en matière de passages médiatiques. Le filtrage est important voire vital pour ne pas vous éloigner de votre objectif principal : faire de votre business une puissance affirmée sur votre marché concurrentiel.

Vous avez une question sur l’art de choisir vos passages médias ? Un journaliste vous a contacté et vous hésitez à lui accorder une interview ?

Laissez-moi votre question dans les commentaires ci-dessous et je vous aiderai à faire le meilleur choix pour votre business.

Click Here to Leave a Comment Below 9 comments
Solal - 5 years ago

Merci Alexandre pour ces précieux conseils! En fait on pourrait se dire « il est bien gentil mais moi personne ne me contacte » sauf que ça peut arriver plus vite qu’on ne le croit.

J’ai un pote italien qui parle 11 langues et qui tient un blog. Il a complètement halluciné quand canal+ l’a contacté pour un sujet sur l’apprentissage des langues. Comme il a 0 notions de marketing il a un peu raté son interview: le cadeau sur le blog n’était pas prêt et ils n’ont même pas cité son site!

Sinon j’ai une question: comment faire si le montage d’une émission nous laisse apparaitre sous un jour désavantageux alors que la performance globale était bonne? A-t-on un droit de regard?

Cheers,
Solal

[Reply]

Alexandre Roth@contacter les journalistes Reply:

Salut Solal,

Ton ami peut toujours récupérer son interview sur canal + pour affirmer son autorité au près de son blog. Un petit logo « Vu sur Canal+ » en header et hop le tour est joué 😉 Ses lecteurs et sa nouvelle audience y seront très sensibles. C’est donc loin d’être loupé pour lui.

Globalement il n’existe a pas de droit de regard (sauf pour les très grands groupes qui sont gérés par des département de communication bourrés de process chiants) mais dis-toi qu’au final les gens retiennent une seule chose : tu es passé à la TV/radio/presse…la teneur du message sera vite oubliée au bout de quelques jours mais ton autorité, elle, reste 🙂

[Reply]

Solal Reply:

Super merci pour ta réponse rapide, je lui transmets l’info!

[Reply]

Reply
Ronan @ Auto Entrepreneur - 5 years ago

il y a aussi le risque de tomber sur un journaliste qui veut nous utiliser comme contre-exemple ou pour tourner en dérision certains traits de notre activité ! C’est rare… mais malheureusement ça existe et ils ne montrent pas patte blanche dès le début et font semblant d’aller dans notre sens…

[Reply]

Reply
Romain - 5 years ago

C’est la première fois que je lis un article sur les interviews, qui d’ailleurs est fort intéressant.

Cependant, ce genre de situation ( passer dans une émission ) ne doit pas arriver à beaucoup de monde ? Y-a-t-il des web entrepreneurs qui ont une fois eu affaire à ce genre de situations et peuvent nous faire part de leurs retours d’expérience ?

Romain

[Reply]

julien@jeune papa Reply:

Bonjour Romain,

Au contraire, cela arrive frequemment, j’ai souvenir d’une blogueuse de mode, de plusieurs personne qui proposaient leurs recette, de pere celibataire, de bricoleur, scrapbooking, start-up. En fait j’ai meme plutot l’impression du contraire. Un sujet a traité, un débat à animé, si un blogueur avec une forte notoriete est present sur le secteur, il est souvent invité pour illustrer les propos un peu comme un expert generaliste du domaine.

Bon faut dire que quand j’allume la télé c’est rarement sur TF1 mais plutot sur la 5

[Reply]

Reply
Olivier Roland - 5 years ago

Excellent article. J’ai un collègue qui a été très exposé médiatiquement. Globalement cela s’est bien passé mais il est tombé sur des canards boiteux qui ont cherché à le faire passer pour un imbécile avec des montages le dévalorisant.

Cependant je ne comprends pas ta remarque dans les commentaires :

is-toi qu’au final les gens retiennent une seule chose : tu es passé à la TV/radio/presse…la teneur du message sera vite oubliée au bout de quelques jours mais ton autorité, elle, reste

Cela contredit un peu le point principal de ton article, à savoir « il faut savoir dit non à une proposition de médiatisation », non ? Puisque la teneur du message est oublié mais pas le passage, autant passer tout le temps ?

[Reply]

Alexandre Roth@contacter les journalistes Reply:

Salut Olivier,

Ma réponse à Solal concerne un passage médiatique qui se serait mal déroulé. Cela veut donc dire que dans le pire des cas on peut toujours en tirer profit intelligemment (en disant qu’on est passé dans tel média sans pour autant montrer le reportage en entier mais juste un extrait ou une image).

Mais ce n’est effectivement pas souhaitable car c’est beaucoup de tracas/bricolage pour un résultat moyen.

Il est aussi évident qu’il vaut mieux un passage hyper positif pour produire un buzz les heures/jours suivants la diffusion que d’avoir un article moyen que tout le monde oubliera vite.

Le mieux étant encore d’appliquer ce que je dis dans l’article : apprendre à choisir ses sujets pour ne pas avoir à s’organiser par la suite en tempérant le passage.

[Reply]

Reply
Jesse - 4 years ago

Bonjour, superbe article.
Je m apprête à investir les places des médias et suis très content de lire.
Un point approfondit sur le sujet.
Je pense que rester sois- même est un fait important.
Qu en penses- tu?
Réussir, c est savoir mesurer sa capacitée à intèragir face aux situations difficiles, en toutes situations.

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.