créer-son-entreprise-pour-les-nuls

Créer son entreprise pour les nuls : 7 éléments à ne pas oublier


Vous aimeriez lancer votre entreprise et prendre les devants pour lancer votre activité et être votre propre patron ? Quelles que soient vos raisons, je ne peux que vous féliciter pour ce choix de vie courageux et votre volonté de prendre votre vie en main.

Cependant, si vous n’êtes pas un habitué de cette procédure, vous êtes probablement à la recherche d’informations sur la marche à suivre ou bien encore sur les différentes possibilités que vous avez à votre disposition.

Je vous propose dans cet article de faire un point sur certaines informations importantes ou nécessaires à prendre en compte pour créer votre entreprise.

Monter sa boîte pour les nuls

créer-son-entreprise-pour-les-nuls

Votre statut d’entreprise

Tout d’abord, renseignez-vous sur les différents statuts d’entreprise. En effet, il en existe un certain nombre et l’un d’eux sera probablement bien plus adapté à votre situation personnelle ou financière et à votre domaine d’activité.

La première étape est de choisir entre une entreprise individuelle ou une société. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à voir le site de l’APCE qui est très intéressant sur ce point. A noter que le statut d’auto-entrepreneur fait partie des entreprises individuelles, même s’il est un statut à part, avec des avantages fiscaux non négligeables.

A savoir : le « RL » dans un statut juridique signifie « Responsabilité limité ». Sachez que ces deux petites lettres vous permettent de protéger votre patrimoine personnel, c’est-à-dire qu’en cas de problème seuls les capitaux de l’entreprise risquent quelque chose et vos biens propres sont protégés.

 

Se renseigner sur les formalités et les aides

Les formalités administratives à mener pour créer une entreprise sont bien souvent une angoisse pour les créateurs, voire même une cause d’abandon du projet par anticipation de la lourdeur administrative.

Sachez cependant que, même si cette étape est indispensable, elle n’en reste pas moins de plus en plus allégée au fil des années. On peut désormais, en ligne, créer en toute simplicité sa société.

D’autre part, il existe de nombreux organismes et associations qui peuvent vous assister gratuitement dans ces démarches. La seule chose que vous ayez alors à connaître, ce sont les grandes lignes et, ensuite, laissez vous guider.

Dans de nombreux cas, lors de la création ou de la reprise d’une entreprise, vous pouvez bénéficier d’aides et de réductions de charges pour le début de votre activité. Car oui, désormais, vous allez devoir payer des charges !

NACRE, ACCRE, mais bien d’autres également, vous permettent de vous aider à vous lancer en réduisant votre taux de charges.

Veillez donc à bien vous renseigner sur ces aides et si vous êtes éligibles pour l’une d’elles, voyez comment faire pour en bénéficier en pratique. Ce conseil n’est pas anodin car certaines aides doivent se demander en amont ou au moment de la création.

Si vous attendez … vous risquez de passer à côté pour une histoire de timing ou de quelques jours, ce serait vraiment dommage !

 

Ne pas confondre chiffres d’affaires et bénéfices !

Cette confusion est extraordinairement fréquente et peut-être la faites-vous également.

Le chiffre d’affaires n’a rien à voir avec les bénéfices !

Le chiffre d’affaires correspond à la sommes des produits et services que vous avez vendus, tandis que le bénéfice représente votre chiffres d’affaires moins vos charges et coûts de fonctionnement, y compris votre propre rémunération.

Une astuce toute simple : ne vous payez pas avant d’avoir réglé tous vos fournisseurs, vos prestataires, vos charges obligatoires. Si vous faîtes l’inverse, vous allez au devant de graves problèmes de trésorerie !

 

S’entourer peut être une excellente idée

Vous entourer d’experts ou de conseillers peut vous permettre de comprendre bien plus rapidement et concrètement comment fonctionne une entreprise.

Vous pouvez également vous faire conseiller par d’autres indépendants spécialisés dans l’accompagnement des entreprises qui auront de nombreux conseils à vous fournir.

Autre possibilité qui elle non plus n’a rien d’obligatoire : se rapprocher d’associations d’entreprises, voire démarrer votre activité en couveuse.

Une couveuse d’entreprise vous permet de « tester » votre activité sans véritablement vous lancer en vous fournissant un cadre légal mais simplifié pour exercer votre activité. Elle vous aidera également au niveau des démarches administratives. En échange, vous lui reversez par contre une partie de votre chiffre d’affaires.

 

Prendre de bonnes habitudes dès le début

Dès que votre entreprise est lancée, vous devez prendre de bonnes habitudes afin de ne pas avoir à rechercher par la suite, et dans la panique, des documents qui vous manqueraient.

Numérotez vos factures de façon simple et efficace et faites attention à conserver des justificatifs pour toutes vos dépenses, vos achats et vos rentrées d’argent, bien évidemment en rapport avec votre activité.

 

Faire une étude de marché avant de vous lancer

Ne vous lancez pas bille en tête dans un projet d’entreprise sans avoir auparavant mené une étude de marché, vous risqueriez très fortement de vous planter tout simplement.

etude-de-marche

Le terme étude de marché peut faire « peur » mais vous n’avez pas forcément besoin de recourir à des techniques ou des outils pointus pour la réaliser.

Si vous lancez une entreprise en ligne, regardez si vous avez des concurrences, s’il y a des liens sponsorisés sur vos mots-clés, des ouvrages en vente sur Amazon, cela vous permet déjà de vous faire une bonne idée du marché.

Pour une entreprise physique, vous pouvez faire un sondage dans votre ville afin de connaître les besoins de vos premiers clients ainsi que leurs attentes.

 

Un petit mot sur la comptabilité

A moins de choisir un statut disposant de la comptabilité simplifiée tel qu’auto-entrepreneur, vous aurez besoin de recourir au moins de façon ponctuelle (mais régulière) à un comptable.

Toutes les formes d’entreprises en société nécessitent que vous fournissiez des comptes annuels validés par un expert comptable.

En tant qu’auto-entrepreneur vous ne devez cependant que tenir un journal des dépenses et recettes de votre activité.

 

J’espère que ces petites mises au point vous aurons été utiles. Si vous avez déjà lancé votre entreprise et que vous avez d’autres conseils à apporter à cet article « comment créer son entreprise pour les nuls » alors donnez-les nous !

Vous pouvez le faire simplement dans les commentaires juste en dessous.





Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
romain - 5 years ago

Bonjour,
Je me demandais, on étudie beaucoup les différentes possibilité en france, mais dans le cas d’une entreprise immatériel (que sur le web par exemple). N’est t-il pas intéressant d’explorer les solutions à l’étranger ?

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.