Comment j’ai publié mon premier livre à 21 ans chez un grand éditeur

C’est le rêve de beaucoup de blogueurs et d’entrepreneurs. Et même de nombreuses personnes en général. Publier un livre papier chez un éditeur – qui plus est, dans une grande maison d’édition – représente, pour beaucoup, un aboutissement. La concrétisation d’un objectif. Et d’un travail de longue haleine.

Les fondements du livre

Pour moi, la conclusion de ce travail s’est achevée en décembre dernier avec la sortie de mon premier livre, quelques jours après mon 22e anniversaire. Intitulé « Le Web, ça rapporte : Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale », il s’agit du premier livre consacré entièrement au sujet de la monétisation et de la rentabilisation de site web et de blog.

Le livre est sorti aux éditions Pearson – l’un des principaux éditeurs mondiaux, et la même maison d’édition que celle derrière la célèbre « Semaine de 4 Heures » de Tim Ferriss en France.

Le Web, ça rapporte - Sorti aux éditions Pearson

Le Web, ça rapporte – Sorti aux éditions Pearson

Il faut bien avouer que ce projet me trottait dans la tête depuis quelques temps déjà. Comme beaucoup, j’imagine, j’avais toujours eu l’idée de publier un livre dans un coin de ma tête. Au départ, ce n’était qu’une idée. Un vague rêve. Qui s’est concrétisé au fil du temps.

Très vite, le sujet s’est imposé à moi : la monétisation de site web et de blog. C’est un domaine dans lequel – malgré mon relatif jeune âge – je travaille déjà depuis de nombreuses années : en tant que directeur des partenariats et de la publicité pour un site média important, puis responsable de plusieurs sites à forte rentabilité, consultant et blogueur indépendant sur la monétisation et enfin fondateur d’une agence de marketing digital et monétisation.

La monétisation et la rentabilisation de site web, c’est donc un sujet dans lequel j’ai accumulé beaucoup d’expertise et que j’affectionne. Et surtout, c’était une thématique pour laquelle, jusqu’à présent, il n’y avait pas grand chose du côté des librairies. Et encore moins de guide pratique et concret pour expliquer aux webmasters et aux blogueurs comment rentabiliser leur site et construire une stratégie de monétisation efficace de A à Z.

Comment trouver un éditeur

J’avais identifié mon créneau. J’avais vraiment envie de pouvoir partager mes connaissances et mon expertise en matière de monétisation avec les lecteurs alors que peu de contenus à forte valeur ajoutée étaient disponible. Fin 2010, j’ai commencé à plancher sur l’écriture du livre. J’ai travaillé sur une table des matières très détaillée que j’ai présenté à un premier éditeur, dont on m’avait confié qu’ils étaient en recherche de nouveaux éditeurs.

Ils furent intéressés par le sujet. Et nous avons commencé à échanger autour du livre. Mais la direction qu’ils souhaitaient prendre pour le livre – trop grand public et simpliste – n’était pas celle que je souhaitais. Et je n’ai finalement pas donné suite à ces échanges.

Le projet est resté sur un coin de mon bureau pendant encore quelques semaines. Jusqu’à ce que je décide de contacter Pearson au printemps 2011. Ils furent intéressés par l’idée du livre et nous sommes facilement tombés d’accord sur la ligne éditoriale. Le projet était lancé.

Il est clair que l’intérêt grandissant du public autour du sujet de la rentabilisation de site web et de blog et le fait qu’il n’y avait encore aucun livre sur le sujet a facilité les discussions.

Car rappelons-le, les maisons d’édition sont des entreprises comme les autres. Elles se doivent d’être rentables et de générer des bénéfices pour continuer à vivre et se développer. Les livres qu’elles publient doivent viser une cible assez large pour avoir le potentiel d’intéresser un maximum de lecteurs.

21 ans : une barrière pour publier un livre ?

Il est vrai que publier un livre à 21 ans – la sortie a eu lieu, très exactement, quelques jours après mon 22e anniversaire, mais tout le travail préalable et l’écriture ont eu lieu avant – peut paraître inhabituel. Encore plus quand il s’agit d’un livre axé « business » et non d’un roman.

Et la première question qui se pose est : comment intéresser et obtenir la confiance d’un éditeur. Ma réponse est simple. Elle est la même que pour réussir, de manière générale, dans votre domaine.

Faites en sorte d’être le meilleur et d’acquérir encore plus d’expertise et de résultats concrets que les autres personnes dans votre domaine. Et multipliez les actions pour établir votre crédibilité et votre légitimité.

Personnellement, en plus de mon parcours, de mes différentes activités professionnelles et de mon blog sur le sujet, j’avais notamment déjà donné plusieurs conférences sur la monétisation, lancé le WB Market – un rendez-vous régulier pour les professionnels du webmarketing et de la monétisation -, et publié en 2008, sur mon blog sur la monétisation, un livre blanc de conseils sur Google AdSense qui avait connu un bon succès.

Quelques mots d’ailleurs sur le fait de tenir un blog. C’est un signe de crédibilité qui peut faire pencher la balance lorsque vous cherchez un éditeur. Tout comme la publication d’un livre blanc. L’éditeur peut ainsi juger de vos capacités de rédaction et de votre connaissance du sujet. Ajoutons aussi – et ce n’est pas négligeable – qu’un blog à succès représente aussi une base de lecteurs potentiels pour le futur livre.

De plus, il faut souligner que le domaine même du web favorise souvent les vocations précoces. Beaucoup des mecs qui travaillent dans le web ont entre 25 et 40 ans. Ajoutez à cela le fait que, aujourd’hui, personne ne peut se targuer d’avoir 30 ans d’expérience dans le web et la monétisation.

Ce n’est pas crédible quand on sait que la première bannière publicitaire sur un site web est apparue en 1994, que l’explosion d’Internet en France a eu lieu à la fin des années 90 et que Google AdSense a été lancé en 2003.

Une formidable expérience

Le livre est donc sorti en décembre dernier. Cela a été une formidable expérience pour moi. C’est la concrétisation d’un objectif qui me tenait à cœur. Les retours ont été très bons. Et je suis très heureux d’avoir pu partager mes connaissances et mon expertise en matière de monétisation pour permettre aux webmasters et aux blogueurs de mieux réussir et connaître le succès.

J’ai d’ailleurs tellement apprécié l’expérience que j’en prévois même déjà un deuxième…

Et vous, avez-vous déjà essayé de publier un livre ? Est-ce que vous aimeriez publier un livre dans le futur ?

Je serais curieux de savoir si d’autres personnes partagent mon enthousiasme pour l’écriture !

Click Here to Leave a Comment Below 22 comments
Guillaume de komment devenir riche - 5 years ago

Oui j’ai commencé mais à plus petite échelle sur Kindle, pas encore « en vrai » 🙂

[Reply]

Reply
Olivier Roland - 5 years ago

Bravo Thibault, tu en as devancé plus d’un en publiant ce livre, moi compris 😉 .

Mais quid des retombées que tu en as eu ? As-tu développé ton trafic, ton nombre de clients ? As-tu gagné suffisamment d’argent directement des ventes de ton livre ?

[Reply]

Reply
Stéphane de QuiRecherche - 5 years ago

Félicitations pour ton travail et ton acharnement (beaucoup auraient laissé tomber après ta première désillusion).

Je suis d’accord avec toi sur le fait que tenir un blog, créer des livres blancs etc, doit fortement aider à trouver un éditeur. Et ce d’autant plus, qu’outre les avantages que tu cites et qui sont très pertinents, le fait de tenir un blog depuis un moment permet également de savoir ce qu’attendent les lecteurs. Et donc de trouver les meilleurs sujets et les meilleurs angles pour la rédaction d’un livre !

En tout cas je te souhaite que ce premier livre cartonne, et que d’autres suivront !

[Reply]

Reply
Jérémy@contacter les journalistes - 5 years ago

Salut Thibaut et bravo !

Même question qu’Olivier, quelles ont été les retombées, en terme de trafic / notoriété / finances ?

[Reply]

Reply
Jeremy Goldyn - 5 years ago

Bonjour Thibault,

Félicitation pour ton projet. J’avais vu récemment ce livre qui avait attiré mon attention. Ça m’intéresserait beaucoup d’en faire la chronique et de te contacter 🙂

(commande encours…) et voilà un nouveau livre 🙂

J’ai également souhaité publier un livre sur les énergies et l’environnement à l’époque avec Pearson Education justement ! J’ai refusé car ils voulaient que j’ajoute trop de chose dans le livre. je l’ai regretté un bon moment mais je pense que le principal est d’avancer vers ce qu’on veut vraiment faire 🙂

Même quid qu’Olivier, qu’en est-il des retombées ? As-tu organisé une sorte de super lancement ou pas du tout ?

Pour le futur, je verrais bien, pour le moment je suis focus sur un projet mais écrire un livre l’intéresse beaucoup.

Écrire un livre prend du temps mais la notoriété paie beaucoup plus que l’argent qu’on peut en retirer à mon avis.

A très bientôt,
Jérémy

[Reply]

Reply
Thierry@blog marketing - 5 years ago

Salut Thibault

Le travail et la persévérance payent. Tu en es la preuve. 🙂
Est-ce que ton âge a été un obstacle chez les éditeurs ?
Avec une expertise reconnue, cela ne devrait plus être un obstacle. Mais bon, on ne sait jamais. Ils ont leurs propres critères certainement.
En tout cas, félicitation pour ton acharnement, et ta réussite. 🙂

[Reply]

Reply
Thibault Vincent - 5 years ago

Merci pour vos commentaires.

Alors pour ce qui est des chiffres, voici la réalité des choses.

Je ne vais surement pas devenir millionnaire grâce aux ventes de ce livre. Le calcul et la rémunération des droits d’auteur étant annuel, je n’ai pas encore les chiffres exacts mais ça ne devrait pas sans doute pas atteindre des sommes à 5 ou 6 zéros.

Et, clairement, j’aurai sans doute gagné beaucoup plus d’argent en mettant tout ce contenu dans un produit, type formation vidéo, propulsé par un Lancement Orchestré.

Pour autant, ce n’était pas l’objectif. Et le livre m’a permis d’atteindre les buts fixés à sa sortie.

Déjà, un livre reste un énorme facteur de crédibilité. Ca m’a permis d’accroitre ma légitimité et la reconnaissance de mon expertise dans mon domaine.

Et de manière générale, avec le fait de l’avoir publié à 21 ans – en plus de mes activités professionnelles, cela m’a aussi donné une crédibilité et une visibilité supplémentaire dans le milieu des « jeunes entrepreneurs ».

Ca m’a aussi permis d’être plus facilement invité à intervenir lors de conférence ou d’évènement. De même avec les médias, cela permet d’être plus facilement sollicité.

D’ailleurs, l’âge – une fois les obstacles passés – peut devenir un avantage. Les gens aiment les belles histoires. Et celle du « mec de 21 ans qui a créé plusieurs sociétés et publie déjà son premier livre » intéresse souvent les gens. C’était d’ailleurs, je crois, à peu près le titre d’un article dans Ouest France (le plus grand quotidien régional français). Ma famille était toute contente 😉

En terme de retombés financières, le livre – et son assez bonne couverture médiatique – a aussi permis de faire plus connaitre notre agence. Donc ça a généré beaucoup plus de prospects et de contrats. Cela nous a aussi permis d’augmenter les tarifs de nos prestations.

En plus du fait qu’avoir publié un livre, en tant que facteur de crédibilité, permet de closer les deals plus facilement. C’est un vrai facteur de confiance pour les prospects.

Donc, même si ce n’est pas directement sur les ventes du livre, les retombés financières et professionnelles suite à la sortie du livre ont été très intéressantes.

Enfin, sur la question du lancement du livre : non, malheureusement, je n’ai pas fait de Lancement Orchestré. J’aurai bien voulu, mais la liste mon précédent blog à l’époque n’était pas très étoffée. (Donc, au final, j’ai fait un mini-lancement orchestré, mais sur une liste réduite donc l’impact fut modérée). Et la commission affilié de Amazon (5% de 20.90 €) était beaucoup trop faible pour intéresser des affiliés pour ce lancement. 😉

Néanmoins, le livre a bénéficié d’une assez bonne couverture dans les médias, ce qui a permis d’assez bien compenser 😉

[Reply]

Aurélien Amacker Reply:

Clairement on ne fait pas un livre pour gagner de l’argent, mais pour renforcer son positionnement en tant qu’expert.

[Reply]

Reply
Adam@comment grossir - 5 years ago

Bon exemple mais très difficile de percer dans ce milieu même à grand renfort de pub tv… (cf BHL)

[Reply]

Aurélien Amacker Reply:

BHL ? Je vois pas le rapport ?

[Reply]

Reply
Nassim Amisse - 5 years ago

Bonsoir à tous,

Super expérience Thibault. Il y a donc un monde en offline 🙂

Bon courage et à bientôt,

Nassim

[Reply]

Reply
Olivier@entreprendre - 5 years ago

Tu as trouvé un éditeur ..
et si tu étais passé par une plateforme genre Blurb ou Lulu, tu aurais pas gagné plus par livre ?

[Reply]

Thibault Vincent Reply:

Comme je l’ai dit, l’objectif n’était pas tant de gagner de l’argent grâce aux ventes du livre.

Si c’était le cas, j’aurai effectivement pu utilisé une plateforme type Lulu. Ou plus probablement créé une formation vidéo, avec le contenu que j’ai mis dans le livre, propulsé par un lancement orchestré.

Mais ce n’était pas l’objectif. Et être édité chez Pearson – l’un des plus grands éditeurs mondiaux – m’a permis une diffusion très importante. Le livre est disponible chez tous les libraires. Ce qui n’aurait pas été le cas avec une plateforme d’auto-édition 😉

[Reply]

Reply
Wolfgang - 5 years ago

Bravo pour cette réussite, tu en a inspiré plus d’un 🙂
J’aimerais aussi publier un livre, mais l’heure n’est pas encore venue 🙂

[Reply]

Reply
Laurent @ Conseil référencement - 5 years ago

Bravo Thibault !
Vous ne deviez pas être très agé lorsque j’ai commencé à vendre des sites internet en 1996.
Quel début de parcours professionnel bien rempli.
Bonne continuation. Je n’en doute pas.

[Reply]

Reply
Thibault Vincent - 5 years ago

Merci pour vos commentaires 😉

[Reply]

Reply
jacky@vendeurs de rêve - 5 years ago

Être édité chez un grand éditeur. Le rêve de beaucoup d’écrivains. Bon pour ceux qui n’y parviendront pas (la grande majorité hélas) il reste thebookedition.com qui impriment à la demande (un peu cher mais il faut bien qu’ils gagnent leur vie) à condition de faire toute la présentation soi même. Gros avantage, l’on peut se procurer son livre à l’exemplaire et donc ne pas en conserver 900 dans sa cave au grand détriment des souris. (Exemple : http://www.thebookedition.com/enquetes-sur-le-sens-de-la-vie-de-jacky-bourgogne-p-51182.html et bien sûr, sur (sursur ?) Amazon et ses ebook kindle où je vends régulièrement dans les 4 à 6 livres par semaine depuis un mois (Autre exemple: https://www.amazon.fr/dp/B007QEE8TC ) . A 2 € pièce ! vous voyez qu’il n’y a pas de quoi faire tout ce tintouin sur « comment devenir multimilliardaire grâce aux kindles » comme c’est la mode en ce moment 😉

[Reply]

Reply
Grégory@utilitaire - 5 years ago

Bonjour,
Article intéressant. Pour évitez de devoir passer par un éditeur, ne vaut il pas mieux de publier un e-book et d’essayer de le vendre en direct?

[Reply]

Reply
Salvio d'Entrepreneur débutant - 5 years ago

Bonsoir,

Je découvre peu à peu le monde du blogging mais je ne connaissais pas encore Thibault…

Impressionnant ton parcours! A seulement 21 ans en plus!

Bravo et félicitation,
J’achète dès demain ton bouquin 🙂

[Reply]

Reply
Spicy - 5 years ago

Je suis impressionnée!
En effet, l’âge peut surprendre, non pas concernant le contenu que tu es capable de produire, mais surtout dans la confiance accordée par ton éditeur.
Je suis également amusée par les questions qui tournent autour de l’argent en réponse à ton article…Elles sont légitimes bien sûr, mais l’aboutissement de ce projet est un surtout un investissement sur le moyen et long terme. C’est certain que pour ton identité personnelle, tu as quelques enjambées d’avance sur tes concurrents…
Bonne continuation à toi!

[Reply]

Reply
Naurore - 5 years ago

Félicitations ! Tu prouves que quand on veut vraiment quelque chose, le jeune âge n’est pas forcément un obstacle. Ça motive la jeunette (20 ans) que je suis.

[Reply]

Reply
Pascal - 4 years ago

Félicitation à toi Thibault. Quel parcours ! Beaucoup d’auteurs aimeraient être publiés par une telle maison d’édition.

Quelques mois après le lancement de ton livre, es-tu satisfait du résultat (vente, visibilité…) ?

As tu d’autres projets d’écriture ?

Excellente journée à tous,

Pascal

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.