Comment je suis devenu journaliste grâce à un simple blog


Cet article est rédigé par Jérémy Goldyn, blogueur Entrepreneur et auteur du blog Road To Entrepreneur qui a pour but de donner des conseils et des méthodes pratiques pour ceux qui souhaitent créer, développer et gérer un business.

Dans cet article, je vais vous raconter comment je suis devenu journaliste professionnel pour l’une des sociétés médiatiques les plus importantes de Belgique simplement avec mon blog. Mais surtout, je vais vous expliquer comment vous pouvez faire exactement la même chose, étape par étape.

journaliste pro

 

Pour la petite histoire…

En avril 2009, alors que j’étais dans la dernière année de mes études, j’avais créé un blog WordPress tout simple pour partager mes connaissances, mes expériences et les actualités sur les énergies renouvelables. Je n’écrivais pas tous les jours. Loin de là. Je devais avoir écrit une cinquantaine d’articles maximum en un peu moins d’un an. Par contre, la qualité de mes articles était au top. Ils étaient clairs et donnaient tous les détails que j’étais en mesure de pouvoir donner.  Bref, j’essayais de leur donner le maximum de valeur en apportant du contenu de qualité.

Après 7 mois de blogging, j’ai reçu un message dans les commentaires sur mon blog du rédacteur en chef d’une des maisons d’édition les plus importantes de Belgique. Il me proposait de se rencontrer afin voir comment nous pourrions collaborer ensemble. Sympa non ? 🙂

Bien sûr, je suis allé au rendez-vous. Il m’a proposé de faire un test avec un article de 7 pages. C’est l’un des articles les plus longs qui a jamais été écrit dans la catégorie dans laquelle j’écrivais. Pas le choix, je devais assurer ! Quand je lui ai rendu l’article, il m’a contacté et m’a dit qu’il avait rarement vu un si bon article pour un débutant. J’étais très content 🙂

Pour y arriver, il n’y a pas de secrets. Je me suis donné à fond. Vous devez avoir la volonté de vouloir franchir tous les obstacles. Si vous n’êtes pas motivé ou passionné parce que vous faites, il y a peu de chances que vous teniez le coup sur le long terme.

Bon, passons aux choses sérieuses…

Quelle est la méthode pour devenir journaliste ou rédiger dans un magazine connu ?

Voici comment vous devez faire pour vous introduire dans le monde des médias. Cette technique fonctionne. Je l’ai utilisée à plusieurs reprises pour écrire dans plusieurs magazines de grandes renommées.

1.      Répertoriez tous les médias qui traitent de votre thématique.

La première chose à faire est de réfléchir à tous les médias qui parlent de votre thématique et de les noter sur une feuille de papier ou dans un fichier informatique (word, excel, etc.).

Si vous ne connaissez pas de sociétés médiatiques, voici deux techniques pour trouver les médias qui sont susceptibles de parler de votre thématique.

  • Faites une recherche sur Google. Entrez le nom du secteur dans lequel vous aimeriez vous faire connaitre (développement personnel, nutrition, jardinage, etc.) + « magazine » ou « média ». Parcourez les différents liens que vous avez trouvé. Si vous trouvez un article intéressant, cherchez la source de l’article. Il y a beaucoup de chance que vous trouviez un média derrière.
  • Contactez une société de média, peu importe laquelle. Faites votre demande et s’ils ne peuvent pas vous aider, demandez-leur quels sont les médias qui parlent de votre thématique. Ils le sauront.

2.      Contactez l’agence médiatique

Une fois que vous avez le nom du média qui traite de votre thématique, allez sur leur site Internet et recherchez l’onglet « contact ». Il n’est pas rare que vous disposiez des adresses e-mails et des numéros de téléphone directs des personnes qui travaillent au sein de l’entreprise. Ainsi, vous éviterez la secrétaire.

Astuce : si vous tombez sur la secrétaire… dites-lui que vous avez été en contact avec quelqu’un de chez eux mais que vous ne vous souvenez plus de son nom et que c’était dans le but de rédiger un article. Si on vous pose des questions, répondez vaguement…

3.      Expliquez votre projet

Peu importe la personne que vous aurez au bout du fil, votre présentation doit être claire, concise et rapide. Les médias n’ont pas de temps à perdre avec vous et vous n’avez pas à en perdre avec eux.

J’ai créé un exemple fictif mais plutôt réaliste étant donné que je viens juste de terminer un appel téléphonique avec une agence médiatique dans le but d’écrire dans un nouveau magazine business.

Un exemple de présentation :

Votre interlocuteur : Bonjour ?

Soyez enthousiaste !

PHASE 1 : trouvez votre interlocuteur

Vous (moi) : Bonjour. Je m’appelle [prénom et nom] Jérémy Goldyn, je suis [nom de votre fonction qui est liée au sujet sur lequel vous aimeriez écrire] Business Consultant. Je vous appelle car j’aimerais proposer un article dans l’ [la thématique de votre sujet] entrepreneuriat qui vous intéressera très certainement. #1. J’avais déjà téléphoné la personne qui gère la rédaction des articles mais hélas, elle avait dû aller en réunion, je ne me souviens plus de son nom.

  • Soit on va vous mettre en contact avec votre correspondant. Alors suivez les prochaines étapes.
  • Soit on va vous dire qu’il n’est pas là ou injoignable. Alors répondez ceci :

Vous : étant donné que l’article que je voulais proposer avait l’air d’intéresser cette personne, peut-être pourrais-je lui envoyer par mail ou lui retéléphoner plus tard ? #2

PHASE 2 : entrez en contact avec votre interlocuteur

Votre interlocuteur : Bonjour ?

Vous : Répétez le paragraphe 1 jusque #1. Ça donne ceci :

Bonjour. Je m’appelle [prénom et nom] Jérémy Goldyn, je suis [nom de votre fonction qui est liée au sujet sur lequel vous aimeriez écrire] Business Consultant. Je vous appelle car j’aimerais proposer un article dans le [la thématique de votre sujet] qui vous intéressera très certainement. C’est un sujet dont on entend beaucoup parler mais pas dans les [type de support sur lequel vous aimeriez publier] magazines. #3. Étant moi-même actif dans les médias et la communication, je pense que ça serait une opportunité de le faire.

#1 Ne laissez pas la parole à votre interlocuteur, dites ABSOLUMENT CETTE PHRASE. Vous serez déjà perçu comme quelqu’un de l’entreprise.

#2 Vous obtiendrez l’e-mail de la personne qui traitera directement votre demande. Essayez également d’obtenir son numéro de téléphone et/ou son nom.

#3 Vous vous positionnez comme un expert dans la communication. Si vous avez un site ou un blog, ce n’est pas un mensonge. Dans tous les cas, je vous recommande de ne jamais mentir sur des faits qui touchent à votre image ou vos compétences. Ça se retournera tôt ou tard contre vous. Soyez honnête et authentique.

PHASE 3 : Passez à l’action !

Vous : je ne voudrais pas abuser de votre temps. Peut-être pourrais-je vous envoyer un extrait par mail ?

  • Soit la personne va vous poser des questions sur votre affinité avec les médias. Expliquer que vous avez un blog ou un site web.
  • Soit la personne va dire que ça ne l’intéresse pas. Dans ce dernier cas, essayez de toujours savoir pourquoi. Ça vous permettra éventuellement d’apprendre des choses et de même corriger votre tir. Et dans le cas, ou vous n’arrivez pas à obtenir gain de cause, demandez-lui où vous pourriez publier votre article.

Cas désespéré ? Battez-vous !

Si vous n’arrivez pas à joindre le correspondant qui pourra faire avancer votre situation, envoyez un mail au service général et essayez d’avoir le nom d’une personne responsable. Si une semaine plus tard, on ne vous a pas répondu, répondez à votre mail en demandant une réponse. Si vous n’avez toujours pas de réponse, retéléphonez.

Vous n’y arrivez toujours pas ?

Voici une astuce qui devrait vous permettre de faire entendre votre voix : envoyez-leur un sujet avec un titre et une intro qui accroche tellement qu’ils voudront connaitre la suite. Mettez en avant la rareté de l’information dont vous disposez et que l’évènement va prochainement expirer s’ils ne vous répondent pas et que ça serait dommage de rater cette opportunité. Si vous connaissez des médias concurrents, n’hésitez pas à les mentionner et dire que vous pourriez leur soumettre votre scoop.

D’ailleurs, c’est comme ça que ça fonctionne. Lorsque vous aurez réussi à joindre votre correspondant, vous lui enverrez quelques idées de sujets avec un résumé du contenu et vous recevrez une réponse froide : oui ou non. Ne le prenez pas contre vous. Votre interlocuteur est submergé. Au pire, si la réponse est non, vous avez un scoop pour votre blog ou pour un autre blog plus connu que le vôtre. Dans tous les cas, vous êtes gagnant.

Une erreur à ne pas commettre avec votre blog

Au bout d’une semaine, je suis entré en contact avec la bonne personne de l’agence médiatique. Au préalable, je lui avais envoyé un e-mail afin de me présenter, lui expliquer clairement et rapidement le pourquoi de mon mail et enfin mon expérience (mon statut d’expert) dans le domaine. N’en faites pas trop, restez naturel.

Lorsque je l’ai eu au téléphone, mon correspondant m’a reconnu et connaissait l’objet de mon appel. Il m’a même dit que c’était intéressant de recevoir du contenu extérieur pour leur magazine. Et pourtant je sentais une hésitation. Et vous savez pourquoi ? Parce que dans le mail, je lui ai mis un lien vers mon blog et qu’elle a pris le temps d’aller jeter un œil sur la page « à propos » et tout en bas, dans les remerciements, il y avait une vilaine faute d’orthographe (j’avoue !) mais ça a suffi pour qu’elle me dise : « bien que je suis convaincu de ton expérience, cette faute m’a fait hésité à te recontacter ». Donc, prenez le temps de relire et de faire relire vos articles et surtout votre page « à propos ».

Je vous mets au défi !

D’ici un mois, contactez une agence médiatique et obtenez un article dans la presse de votre propre plume sur la thématique de votre blog. Profitez de votre motivation pour acquérir une notoriété dans votre domaine. C’est un excellent catalyseur pour accéder à votre objectif. Venez nous partager sur le blog WED votre expérience. N’hésitez pas, vous n’avez rien à perdre.

Et si j’échoue ?

Et si vous échouez quoi ? Moi aussi j’ai déjà échoué et pas qu’une fois ! Je suis toujours là et je vais très bien. Si vous échouez, vous aurez eu une expérience incroyable et vous pourrez la raconter à votre audience et vous aurez un sujet d’article sur votre blog. Et dans le cas où vous réussissez, vous gagnerez en notoriété.

Note : avec la méthode que je vous ai donnée, il y a peu de chance que vous n’y arrivez pas 😉

Mot de la fin…

Avoir un pied dans les médias est une arme redoutable. Non seulement ça peut vous rapporter de l’argent. Jusqu’à présent, en écrivant un peu moins d’une fois par mois depuis 2009 j’ai gagné environ 9000 à 10.000 euros. Mais au-delà de l’argent, vous instaurez directement votre notoriété dans votre secteur. En bonus, vous pouvez participer gratuitement à presque tous les évènements que vous voulez :

  • J’ai participé à une conférence « SMARTGRID » dont le prix était de plus de 1.500 euros la place et ce, gratuitement. Je ne vous raconte même pas comment j’ai bien mangé et tous les contacts que j’ai réussi à nouer 🙂
  • En décembre 2009, j’ai même pu assister à une cérémonie privée avec le Président du Mexique lors du Sommet mondial du Climat qui s’était tenu à Cancun.
  • Et plein d’autres évènements intéressants.

comment devenir journaliste professionnel avec un blog ?

Voici deux badges d’entrée de journaliste que je me suis octroyé après avoir écrit pour un magazine.

Bref vous l’aurez compris. Entrez dans les médias ! Gagner de l’argent pour construire sa réputation, avouez que c’est sympa non ? 🙂 Et même si vous ne gagnez pas d’argent, votre notoriété n’a pas de valeur. Croyez-moi 🙂

Je remercie Aurélien d’avoir accepté de publier mon article sur ce site. Si vous êtes intéressé par l’entrepreneuriat et par toutes sortes de trucs pratiques pour créer, développer et gérer votre propre business. Je vous invite à découvrir mon blog Road To Entrepreneur.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez simplement réagir, n’hésitez pas à laisser un commentaire.





Click Here to Leave a Comment Below 30 comments
Mélissa - 5 years ago

Bonjour!

Ton article est très intéressant et positif! Il est évident que bloguer peut ouvrir pas mal de portes. Après il faut saisir les opportunités.
Dernièrement j’ai été contacté aussi par la rédactrice en chef d’un site infirmier, le plus réputé et le plus connu de la profession infirmière, le site qu’aucune infirmière ne connait pas. Elle a tenu à m’appeler personnellement pour en discuter de vive voix. Malheureusement je n’ai pas pu postuler pour des raisons perso à mon grand regret… Mais ça m’a redonné confiance et j’ai envie de continuer à améliorer mon écriture. Ne sait-on jamais…

Par contre démarcher les médias pour me faire une place, ce n’est pas trop mon truc, en tout cas pour l’instant.

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour Mélissa,

Merci pour ton retour d’expérience.

Tu notes quelque chose de très intéressant. Si vous avez un blog, il n’est pas rare que ce soit les journalistes eux-même qui vous contact pour avoir des informations sur votre blog ou votre expérience. Et c’est d’autant plus vrai si votre blog se situe dans une niche (étant donné que la « concurrence » avec les autres est moins élevée). C’était mon cas avant et c’est ce que j’explique dans l’article.

Je pense que tu devrais recontacter le site infirmier pour leur proposer tes services. Tu n’as rien à perdre. Au pire tu auras un non.

Démarcher les médias est une technique pour ceux qui veulent prendre un raccourci afin d’arriver plus rapidement à leur objectif.
Tout dépend de la nature du blog et des objectifs de celui-ci.

[Reply]

Reply
Guillaume de komment devenir riche - 5 years ago

Excellent Jeremy !!!

Ton article est très instructif !!
Dès que j’ai du temps devant moi je vais creuser cela dans ma thématique!!

Merci pour cet article !

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour Guillaume,

Merci pour ton retour de commentaire positif.
N’hésites pas à venir nous raconter comment tu auras réussi à exploiter cette technique.

[Reply]

Reply
Mélissa - 5 years ago

Merci pour ta réponse Jérémy!

Le problème c’est qu’ils me proposent un poste à temps plein chez eux. Ce n’est pas compatible avec ma vie professionnelle actuelle car je ne peux pas encore partir mais dans 2 ans oui! Vu que le rédactrice en chef souhaite que l’on reste en contact( et moi aussi) dans 2 ans je postule! Jamais je n’aurais imaginer un jour être à deux doigts de travailler pour ce site…dont le siège se trouve à 5 min de chez moi à pieds en plus! lol

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Dans tous les cas, félicitation ! Tu es également la preuve qu’un blog peut nous apporter des opportunités insoupçonnées.

Un blog est une excellente occasion pour démarrer vos projets mais également pour trouver un job qui vous intéresse vraiment. J’y reviendrais prochainement sur mon blog ou sur celui-ci avec l’accord d’Aurélien 😉

[Reply]

Reply
Julien Arcin - 5 years ago

Impressionnant cette expérience, et tu es toujours journaliste ? Ça doit t’apporter beaucoup de reconnaissance aussi non ?

Comme quoi les blogs c’est vraiment les journaux du futur 🙂

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour Julien,

Oui je suis toujours journaliste. Je garde ce titre car comme je l’ai expliqué dans l’article. C’est un vrai passe partout.

J’essaie de diversifier les sources pour lesquelles j’écris mais j’écris toujours pour la même maison d’édition.
En disant tu soulèves une remarque j’aimerais apporter aux lecteurs.

Remarque générale : n’écrivez pas pour plusieurs maisons d’édition. Du moins, pas sur la même thématique ! Vous serez renvoyé en deux secondes. Ne faites surtout pas ça.

En effet, ça m’apporte beaucoup de reconnaissance dans le secteur des énergies et de l’environnement. Mais depuis juin 2011 j’ai décidé de m’investir dans l’entrepreneuriat afin d’aider les autres à créer des projets et en vivre. Ça n’a pas été facile du tout de faire ce pas et les conséquences sont assez importantes. Ça fait deux fois que ce sujet reviens dans les commentaires. Je pense que je vais proposer un autre article à Aurélien pour répondre à ça 😉

Oui, tu as raison Julien, les blogs sont les journaux du futur mais les médias ont encore une très grande puissance. C’est pour cela que vous devez en profiter et suivre cette méthode si vous voulez y parvenir.

[Reply]

Reply
Olivier@entreprendre - 5 years ago

Ouh là, n’est pas journaliste professionnel qui veut, il y a des conditions à remplir pour avoir une carte de presse: http://www.ccijp.net/article-10-conditions-d-attribution-de-la-carte-professionnelle.html

J’ai parfois été accrédité « presse » mais cela ne signifie pas pr autant que je suis journaliste !
Ecrire ds un journal ne fait pas de celui qui écrit un journaliste, les correspondants locaux n’ont pas ce statut par exemple !
Il y a des écoles de journaliste, et depuis le temps que les blogs existent, j’ai vu peu de blogueurs devenir journalistes ( en proportion ) par contre jia vu bcp de journalistes devenir blogueurs !

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour Olivier,

Tu as tout a fait raison ! En fonction des pays, il y a des règlementations à suivre. Par exemple, en Belgique, il est nécessaire d’avoir écrit au moins 10 articles au sein d’une maison d’édition reconnue dans les 12 derniers mois. Et chaque année, il faut prouver qu’on est toujours en activité. Il faut également être majeur et obtenir une lettre de recommandation du rédacteur en chef de la maison d’édition.

Il est également vrai que tous le types de médias ne sont pas considérés comme « presse ». C’est pour cela que je conseille d’essayer d’écrire dans un magazine officiellement reconnu ou bien dans un autre support mais également reconnu. Si vous n’êtes pas sûr que la source que vous avez trouvé entre dans les conditions journalistique. Demandez leur tout simplement. Mais attention, le but n’est pas de savoir si la source est reconnue ou non mais de vous faire connaitre dans votre secteur.

L’analyse sur le nombre de journalistes qui sont devenus blogueurs ne m’étonne pas. Ça rejoint ce que Julien disait en disant que le blogging sera le prochain média, s’il ne l’est pas déjà….

L’idée ici n’est pas nécessairement de devenir journaliste, l’idée est d’entrer en contact avec les médias pour augmenter la notoriété de l’auteur dans son domaine sans compter le trafic qualifié et intéressant que cela peut engendrer.

Merci pour ta remarque très pertinente 😉

[Reply]

Reply
jon - 5 years ago

Pas mal.

En même temps, j’ai pas envie d’être journaliste.

[Reply]

Jeremy Goldyn@créer un business Reply:

Salut Jon,

Comme je l’explique. Le but n’est pas de devenir journaliste mais d’avoir un pied dans les médias. C’est différent 😉

Imagine que tu souhaites promouvoir un de tes produits ou un évènement lié à ton blog, c’est peut-être l’occasion d’en parler plus qu’à ta communauté ou sur les autres blogs.

C’est également une bonne occasion pour marquer ta notoriété dans ton secteur.

[Reply]

Reply
Haja@Bons plans jardin - 5 years ago

Bonjour,

Très bel astuce ! Bravo !
Ce que j’aime bien dans ce que vous avez écrit est qu’au travers le script que vous avez mis en place, c’est une réelle stratégie dont il faut adopter. Il faut se préparer à toutes les éventualités (la raison du script) et avec un peu de patience, ça paie. Le résultat c’est que vous ayez réussi.
Félicitations et merci pour l’astuce !

[Reply]

Reply
Rach (3dvisionfr) - 5 years ago

Un peu la même histoire pour moi !
Je tiens un blog sur la 3D sur PC depuis presque 3 ans, et j’ai vite été contacté par NVIDIA. Depuis, je ne travaille pas « officiellement » pour eux, mais j’ai accès à pas mal d’informations et surtout ils me fournissent du matériel 3D pour que je puisse les tester sur mon blog.
Toujours cool quand le facteur te livre gratuitement un gros colis avec un écran 3D à l’intérieur !
Bon moins cool le jour où tu dois le renvoyer, mais bon, ça permet de toucher et tester du matos dont je n’aurai jamais eu les moyens de me les procurer !

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour,

Merci pour le témoignage.
Comme quoi avoir un blog est vraiment un atout.

Peu importe ce que vous voulez faire, si vous souhaitez le partager. Créez un blog.

[Reply]

Reply
Vanessa - 5 years ago

Bonjour Jérémy,
très inspirant ton expérience ça donne envie de s’investir vraiment dans le blogging et ça me conforte dans l’idée qu’il s’agit réellement d’un média à part entière qui doit trouver sa place dans l’univers média. Malheureusement pour le commun des mortelle le blogging en méconnu et reste souvent considéré comme étant l’affaire d’une frange de la population soit très jeune, soit geek. (ce sont les clichés qu’on me sort malheureusement).

Je viens tout juste de créer mon blog (il y a une petite semaine environ) sur sensiblement une problématique proche de la tienne: l’entrepreneuriat avec une petite plus value : le fait que j’expérimente ce que je raconte avec mon équipe de futurs entrepreneurs.

Merci encore pour le partage d’expérience et les conseils.

http:/trustinprocess.org

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour Vanessa,

C’est vrai que le blogging est encore fort axé sur les jeunes, etc. Dans un environnement de jeunes.
Je travaille beaucoup en entreprise et le blogging n’est pas pris à la légère. C’est reconnu comme un canal de communication professionnel qui consiste la majorité du temps à discuter avec ses clients (surtout dans le développement de solution logiciel ou de produits informatiques) mais ce n’est pas du tout une règle.

Super, si on parle de la même thématique, on pourra sûrement s’échanger des choses 😉

Par contre, je note que je test tout ce que je raconte !
Il n’y a pas un seul article sur mon blog ou je n’ai pas testé ce que j’ai dit 😉
Peut-être ai-je mal compris ce que tu m’as dit en termes de petite plus value.
D’ailleurs prochainement, je vais démarrer quelque chose qui va dans ce sens. Mais ça reste une surprise 🙂

À très bientôt sûrement.
Jérémy

[Reply]

Reply
samuel - 5 years ago

Salut jeremy,

bravo à toi. c »est toujours un plaisir de lire les anecdotes des autres, ce qui a marché pour eux et comment on pourrais l’appliquer dans notre cas.

Samuel

[Reply]

Reply
MarieEve - 5 years ago

Cette idée rejoint l’argumentaire de Sébastien le marketeur français qui encourage aussi énormément d’aller vers les médias.
Ya plus ka!

[Reply]

Reply
Ludovic - 5 years ago

Bonjour
Je rejoins le post d’Olivier. Être journaliste professionnel, ce n’est pas avoir une accréditation pour un salon, un match de foot ou un spectacle. C’est répondre aux critères de la commission de la carte. Quel est ton numéro de carte pro ? Bonne soirée

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonjour,

Je te réponds la même chose à ce que j’ai répondu à Olivier 😉
Je suis parfaitement d’accord avec ce point là mais ce n’est pas l’objectif de l’article.
L’objectif de l’article est d’utiliser les médias pour parler de son activité.

Je n’ai pas à donner ce genre d’informations 😉
La seule chose que je peux dire est que la maison d’Édition qui m’accrédite est Roularta Media Group en belgique, à Bruxelles.

[Reply]

Reply
Ludovic - 5 years ago

En Belgique : Le titre de « journaliste professionnel » est réservé à toute personne, âgée de 21 ans, jouissant de ses droits civils et politiques, qui exerce le métier de journaliste dans un média d’information générale, autrement dit dans un quotidien, un magazine généraliste, une radio, une télévision, un service d’actualité sur Internet ou une agence de presse.

Afin de garantir leur indépendance, les journalistes professionnels ne peuvent pas combiner leur travail avec des activités accessoires de nature commerciale. Il faut en effet exercer le métier depuis deux ans pour pouvoir obtenir le titre de journaliste professionnel.

Le titre de journaliste professionnel est délivré par une « commission d’agréation » qui a la qualité d’autorité administrative. Cette commission est composée d’un nombre égal de représentants des journalistes et de représentants des directions des médias (éditeurs) nommés par le Roi des Belges pour quatre ans. La commission d’agréation comporte trois sections: une section d’expression française, une section d’expression néerlandaise et une section consultative des journalistes étrangers.

Celui qui est reconnu comme journaliste professionnel reçoit du ministère de l’Intérieur un laissez-passer national de presse, renouvelable tous les quatre ans.

Au final, j’espère bien que tu as cette fameuse carte, qui n’est pas délivrée n’importe comment, uniquement pour te faire mousser sur internet…

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Ce sont exactement les informations reprises par l’AJPP 😉 sauf ton dernier paragraphe.

Écoute, je ne sais pas pourquoi tu t’acharnes sur moi mais voici ce qui fera sûrement ton bonheur.

http://jevaisconstruire.levif.be/construire-renovation/service/contact/article-1184719737928.htm

Cherche dans les collaborateurs fixes, tu trouveras. Et comme tu aimes chercher des infos, cherche ce que cela signifie…

C’est bien ne pas me connaitre que tu penses que je divulgue de fausses informations sur le net. Tu n’as qu’à acheter un magazine « Je vais construire & rénover » et tu verras bien. Si tu veux savoir j’écris sur les panneaux solaires le mois prochain et dans un autre magazine business.

Je t’invite vivement à jeter un oeil à mon blog avant de lancer des attaques gratuites 😉

En revanche, on en sait peu sur toi (aucun lien pointant)…

[Reply]

Reply
Ludovic - 5 years ago

Je suis journaliste. Et je ne cherche pas à « lancer des attaques gratuites ». Ecrire pour une maison d’édition ne signifie pas être journaliste. La carte de presse est une carte nationale d’identité. La détourner ou faire croire que l’on est journaliste peut être passible de poursuites. Je te souhaite de l’être, pour tes lecteurs. Et pour ta crédibilité.

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Tu as tout à fait raison et je partage ce point de vue. C’est une bonne chose à noter pour les lecteurs. Mais encore une fois. L’article n’incite en rien à mentir à qui que ce soit. C’est d’ailleurs quelque chose à ne pas faire !

[Reply]

Ludovic Reply:

Rebonsoir,
Après avoir lu ton blog en long et en large, je trouve que tu t’exprimes plutôt très bien. Je reviens juste sur notre petite discussion. Je suis donc journaliste, en France, depuis quinze ans. Ma grand-mère habite en Belgique (ça, ça n’a rien à voir avec le sujet..). Chaque fois que je le pourrai, je défendrai ma profession. De nombreux collaborateurs travaillent pour notre quotidien. Ils ont d’énormes qualités, parfois plus que certains de nos journalistes. Cependant, jamais ils n’oseraient dire qu’ils sont journalistes. C’est un terme propre à une profession, qui ne cesse d’être attaquée ces dernières années. Aussi, me suis-je permis d’intervenir dans le débat. Au final, que tu sois un vrai journaliste ou un bon collaborateur n’a aucune importance. Tu sembles maîtriser ton sujet, c’est le principal, et je t’en félicite. Je te souhaite une bonne continuation.

[Reply]

Jeremy Goldyn Reply:

Bonsoir Ludovic,

Je comprends PARFAITEMENT ce que tu dis. Je suis vraiment content qu’on ai pu en discuter véritablement et de manière constructive.

Je te remercie de ton compliment. Je suis sûr que tu fournit un excellent travail au vu de comment tu protèges la profession.

Au plaisir d’en discuter en dehors 😉
Jérémy,

Ludovic Reply:

je serais ravi de pouvoir discuter avec toi…

Reply
Haja@Bons plans jardin - 5 years ago

Euh, l’astuce est bonne pour ne pas à avoir payer l’entrée, ne serait-ce que pour cela, why not ?

[Reply]

aliyou Reply:

c’est vachement cool! over pro!

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.