creer-son-entreprise

Comment créer son entreprise ?

Créer son entreprise reste, en France, un symbole fort. Parfois soutenus soutenus par leur famille, leurs amis, parfois découragés de se lancer dans un tel changement de vie, le quotidien du créateur d’entreprise n’est pas de tout repos.

Pourtant, sur ce forum vous êtes nombreux à en être à ce stade, voire a déjà posséder votre propre entreprise pour certains.

Que vous soyez dans le premier ou le second cas, ce que vous allez surement apprendre dans cet article va se révéler d’une grande aide pour vous et vos activités !

Comment monter sa boîte

creer-son-entreprise

Comment créer son entreprise. Quatre mots lourds de sens et d’investissements en tous genres.

Quatre mots qui impliquent un changement de vie, de fonctionnement et de façon penser pour la personne – étudiant, salarié ou en reconversion – qui décide de se lancer dans l’aventure.

Créer son entreprise c’est avant tout investir de sa personne, ne pas compter ses heures, ne pas mesurer son temps mais aussi tester ses propres limites et jauger ses capacités.

Pour créer son entreprise, il faut donc, sans aucun doute, bien se connaître mais également être conscient de la nécessité de s’ouvrir aux autres.

Créer son entreprise, c’est en partie aller vers les autres, et ce, pour différentes raisons.

En tant que futur entrepreneur, il est bon pour vous de partager vos idées (afin de les tester), de récupérer des idées (afin de les tester), et d’exposer vos idées (dans le but d’être testé), par votre banquier notamment.

La meilleure façon, et la plus rapide, de réaliser ce travail est clairement de rencontrer le plus de personnes possible en rapport de près ou de loin avec le domaine de votre future entreprise.

N’hésitez pas, échangez avec tous ceux qui le voudront bien.

Une fois l’idée germée, votre étude de marché réalisée et les financements acquis, il vous restera peut-être le compliqué mille feuille administratif à affronter.

Il existe, en France tout particulièrement, un certain nombre de lois régissant la création d’une entreprise en fonction du secteur de cette dernière.

Fort heureusement des techniques destinées à vous aider lors de la création de votre entreprise existent. Voyons ensemble ce qu’elles sont.

 

1- Trouver l’Idée qui engendrera votre entreprise :

Au sein d’une démarche entrepreneuriale, il ne s’agit pas uniquement d’avoir une idée, encore faut-il avoir la bonne, celle que vous pourrez développer puis rentabiliser.

Car si toutes les idées ne sont pas stupides ou inutiles (loin de là), ce ne sont pas forcément les plus méritantes qui vous apporteront le succès attendu. C’est ici que votre capacité relationnelle entre en jeu.

 

– L’idée novatrice :

Soit vous l’avez, soit vous ne l’avez pas. L’idée novatrice peut vous pousser à créer votre propre entreprise.

Elle est issue d’un savoir-faire que vous possédez, d’une qualité qui vous est propre ou d’un imaginaire débridé, et au départ, son unique qualité est d’être unique justement.

Si l’idée ne vous vient pas directement, et si vous le pouvez, voyagez découvrez, mettez vos oreilles et vos yeux en action et soyez attentifs. Les modes de vie et les habitudes à travers le monde pourront vous aider à trouver l’idée qui vous permettra de créer votre entreprise et pourquoi pas de  révolutionner un secteur tout entier.

 

– L’idée dite d’approfondissement :

Il s’agit ici, d’une idée déjà existante mais que vous poussez plus loin dans la réflexion et dans la conception, je m’explique.

Il ne faut pas forcément aller chercher quelque chose de très compliqué pour obtenir une idée rentable. Soyez conscient que certains produits sont difficilement détrônables de leur position et qu’essayer peut s’apparenter à une perte de capital et de temps vertigineuse.

Alors que vous pouvez tout à fait reprendre cette même idée – attention à ne pas la copier – soit en la modifiant, soit en l’améliorant si c’est encore possible.

Soyons clairs, il est moins risqué de  reprendre une idée que d’attendre l’« Idée ». Si vous optez pour cette tactique, veillez cependant à apporter une réelle plus-value à votre projet afin qu’il fonctionne et surtout pour ne pas être taxé de plagia.

creer-son-entreprise

2 – Réaliser une étude de marché ou de faisabilité :

Cette étape n’est pas indispensable à la réussite de votre entreprise aussi je ne m’étendrai pas outre mesure. Cependant, il peut être utile de réaliser ou de faire réaliser une étude de marché ou encore un business plan avant de créer votre entreprise.

Il est clairement utile de connaître le secteur dans lequel vous souhaitez vous lancer. Cela pourra vous permettre d’évaluer une potentielle concurrence ainsi que les attributs indispensables à votre futur produit.

En effet qu’il soit virtuel, commercialisable, téléchargeable, réalisable ou parfaitement novateur, votre produit devra passer par certaines étapes de fabrication ou de mise en œuvre et répondre à certains critères de confort, de fiabilité, de clarté ou encore de sécurité pour plaire à ceux qui deviendront vos clients.

Malgré cela, l’étape n’est pas indispensable.

Vous pouvez tout à fait créer votre entreprise sans passer par la case audit, étude de marché ou business plan. Il s’agit alors de valider au plus vite votre produit en le proposant clairement et sans détour.

Sachez poser les bonnes questions, « Achetez-vous ceci ? », sous entendu, maintenant, êtes-vous prêt à utiliser votre carte bancaire. Si oui, votre étude de marché est toute réalisée.

 

3 – Trouver des financements :

Créer son entreprise à, en général, un coût qu’il est difficile de contourner. Il est d’ailleurs important de savoir l’évaluer avant toutes choses.

Des outils et des interlocuteurs (comme le business plan ou un expert comptable) sont à votre disposition pour cela.

Une fois ce coût évalué, il est souvent indispensable de lever des fonds, notamment pour les entreprises ayant besoin de murs et/ou de matériel.

Encore une fois, vous aurez besoin de rencontrer le plus de personnes personnes possible. Qu’il s’agisse de professionnels du secteur, de banquiers et ou mécènes, il vous faudra leur apporter la preuve que votre entreprise peut être rentable et accessoirement, les amener à croire en votre projet.

La France dispose également de nombreux dispositifs tels que les prêts d’honneurs et d’autres aides – pouvant varier en fonction de la collectivité à laquelle vous vous adressez – locales afin de vous aider à créer votre entreprise.

Renseignez-vous auprès de votre CCI ou de la Chambre des Métiers la plus proche de chez vous.

Ceci dit, il existe une autre possibilité, celle de trouver des investisseurs – privés ou publics – désireux d’investir dans une jeune entreprise ou de diversifier leurs capitaux.

C’est à vous de voir quelle méthode vous met le plus à l’aise et surtout quels moyens sont les plus adaptés afin de lever les fonds adéquats à la création de votre entreprise.

 

4 – Le moment de vérité :

C’est le moment que vous attendez avec plus ou moins d’excitation, plus ou moins d’appréhension, celui du lancement de votre société.

Quel que soit votre votre statut juridique – EIRL, auto-entrepreneur, SARL … – et quelle que soit votre structure, – fond de commerce ou virtuelle – viendra un jour le moment du lancement.

C’est ce pour quoi vous avez longtemps travaillé, c’est ce à quoi vous avez longtemps rêvé.

Il ne vous reste plus qu’à prendre une grande inspiration et ouvrir vos portes ou votre site web aux visiteurs.

Dans les deux cas, n’oubliez pas ce conseil, pensez à valider au plus vite votre activité en réalisant dans les premiers jours une vente initiale. Celle ci est importante pour votre moral, mais aussi pour le bon développement de votre entreprise.

 

Que pensez-vous des conseils donnés dans cet article ? Vous ont-ils aidé ? En avez-vous d’autres a partager avec nous ?

Dites-le nous dans le commentaires ci-dessous.

Click Here to Leave a Comment Below 4 comments
Laure - 21 mai 2014 at 10 h 15 min

Conseils judicieux, assez classiques certes mais qui constituent une bonne piqure de rappel.
Je plussoie complètement le dernier conseil : valider très rapidement l’activité par une vente.
Il faut aussi insister sur l’importance de bien connaître son secteur avant de se lancer. Avoir fait un stage, une formation ou autre. Il y a tant de gens qui se lancent dans des secteurs avec de l’énergie et de bonnes idées mais qui ne connaissent pas bien le milieu (comme la restauration, l’hôtellerie…) et échouent non pas par mauvaise volonté mais ignorance, méconnaissance et absence de réseau. J’ai vu de nombreux cas dans mon entourage.
Le mieux est d’avoir repéré un problème dans un contexte qu’on connaît et de tenter de lui apporter une solution. Ex : quelqu’un qui a beaucoup expérimenté les sites de rencontre mais n’était pas satisfait des sites existants et en a créé un avec un concept novateur.

[Reply]

Reply
Seb - 21 mai 2014 at 10 h 15 min

En fait je dirai même mieux, IL FAUT réaliser sa première vente le premier jour ! voir même plusieurs!

Le meilleur conseil que j’ai à donné justement c’est avant même de lancer sa boite, prévoir tout les leviers d’apport d’affaire.

La pub, l’emplacement ect..
Exemple vous lancez un site de vente en ligne.
Pourquoi ne pas demander à tous vos amis sur Facebook de vous en faire la promo et de demander à leurs propre amis de partager ect..

Tout cela est pour moi la chose la plus importante à faire avant de lancer n’importe quelle société!

Merci,
SEB

[Reply]

Reply
James - 21 mai 2014 at 10 h 15 min

Salut, j’ai l’impression que l’article se termine un peu vite, car la fin n’est pas le lancement, mais plutôt une fois la première année fiscale d’activité terminée. Quand les taxes et impôts divers dont on entends qu’ils sont les plus élevés du monde (avec quelques exceptions qui nous font une belle jambe) deviennent une réalité tangible dans notre boîte aux lettres.
Je pense que cet article a un ton bien positif, peut être c’est l’objectif, seulement malheureusement la réalité est différente, on est tous d’accords je crois sur ce point. Et c’est triste je trouve, la France pourrait être tellement mieux, plus dynamique, si on ne traînait pas cet énorme boulet qui ne fait que s’allourdir.. C’est dommage..
Bon courage à tous!

[Reply]

Reply
Jeannot - 21 mai 2014 at 10 h 15 min

Merci pour ces conseils très utiles, en effet il est préférable de bien réfléchir en amont à la stratégie de l’entreprise et à sa communication pour ne pas couler. Certains pensent être au pays des bisounours et se lancent sans penser aux frais et au temps que cela peut engager.

[Reply]

Reply

Leave a Reply:

Pas de commentaire avec des ancres optimisées du style "gagner de l'argent" ou "casino en ligne", merci.