Archive

Category Archives for "Comment créer son entreprise"
18

3 étapes pour VENDRE votre business aux journalistes et toucher des MILLIONS de prospects

Article proposé par Alexandre Roth du blog http://www.devenez-mediatique.com

Comment vendre votre business aux journalistes pour toucher des millions de prospects ?

Visibilité qui se compte en millions, pic de chiffre d’affaires, différentiation face à la concurrence, nouvelles opportunités… vous comprenez aisément l’impact de la médiatisation sur le succès de votre blog et de votre activité en ligne. Mais est-ce suffisant ?

Le fait est que tout le monde n’est pas vendeur ou chargé de communication par nature.

Alors comment dans ce cas réussir à bien vendre le concept de son business aux journalistes ? Comment savoir les convaincre que son projet est porteur ?

Voici le défi que vous allez relever, en suivant les 3 étapes suivantes:

Lire la suite

30

Comment utiliser le POUVOIR de votre SUBCONSCIENT pour multiplier par 100 votre chiffre d’affaires

Article proposé par Florent FOUQUE du blog http://www.excellence-operationnelle.tv

L’aventure web présente un magnifique avantage : il n’est nul besoin d’investir des 100 et des 1000 pour lancer son entreprise… Bizarrement cet avantage est également le principal frein à l’expansion de la plupart des web entrepreneurs. Un peu paradoxal tout ça, hein ! 😉 Je vous l’accorde, cela demande un minimum d’explications…

Quand j’ai lancé mon premier blog, je comptais l’argent qui rentrait sur mon compte par dizaine de centimes. Je ne bloguais pas pour l’argent, mais, comme tout le monde le faisait, j’avais mis ma petite bannière adwords…

Et puis le trafic a augmenté, et je me suis lancé dans l’écriture de mon premier livre.

Mon objectif n’était pas de faire un ebook mais un véritable livre édité. Le budget à l’époque était de 5000€ pour le faire imprimer en Chine. Alors, je l’ai mis en vente en version numérique en espérant en vendre 200 pour financer l’édition.
Le jour du lancement, j’en ai vendu 15… Je n’en croyais pas mes yeux. En une journée ce blog qui accueillait moins de 100 visites par jour m’avait rapporté 300€. Les jours se sont écoulés et les ventes se sont maintenues assez bien puisque j’avais vendu les 200 exemplaires nécessaires en l’espace de 2 mois.

J’avais 5000 euros en banque… Et là je me suis demandé, Florent t’es sûr d’être assez malade pour envoyer 5000€ à un imprimeur chinois sans être sûr de recevoir tes livres et surtout la certitude de pouvoir les vendre… ?

Deux ans plus tard, j’ai dépassé les 1300 ventes et les 20000€ que ce livre m’a fait gagner m’ont permis de quitter mon emploi pour monter mon entreprise.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Simplement, car il y a une grande leçon à tirer de cette expérience !

Le chiffre d’affaires que vous réalisez avec votre site internet dépend davantage de ce que vous pensez pouvoir gagner que tous les autres facteurs !

Quand j’ai démarré, je comptais les dépenses de mon blog à l’euro prêt…

  • J’ai préféré installer un plugin pour gérer mes mails au lieu d’investir dans Aweber car ce service me semblait hors de prix.
  • J’ai fait moi-même la couverture de mon livre, car les 150€ de 99designs.com me semblaient une perte d’argent.
  • J’ai passé un mois sur l’installation de ma boutique pour un résultat super nul dont j’étais super fiers…
  • Je trouvais les webmarketeurs complètement malades d’afficher des formations à 1000€ voire 2000€…

Aujourd’hui, je sais que si j’investis plusieurs centaines d’euros, le chiffre d’affaires sera de plusieurs milliers d’euros… Et je sais que si j’investis plusieurs milliers d’euros, le chiffre d’affaires sera de plusieurs dizaines de milliers d’euros…
Aujourd’hui je ne vois plus mes sorties d’argent comme des dépenses, mais comme des investissements qui me permettent d’aller de l’avant.

Voilà pourquoi je me pose beaucoup moins de questions pour investir dans les outils, dans les formations, dans les développements, …

Avec le recul, j’en viens aujourd’hui à me poser la question de ce qui permet d’accéder à la réussite sur internet…

  • Est-ce que c’est LA SACROSAINTE LISTE ? Auquel cas il faudrait tout faire (y compris des popup intrusives) et le plus vite possible pour ne pas perdre une adresse…
  • Est-ce que c’est le réseau ? Auquel cas il faudrait passer ces journées sur tweetter sur facebook pour récolter toujours plus de followers et d’amis.
  • Est-ce que c’est le référencement, car google est Dieu sur la toile ? Auquel cas il faudrait s’armer de patience pour relever les défis les plus fous et pour apparaitre en première page et espérer quelques visites…
  • Est-ce que ce sont les splits tests ? Auquel cas il faudrait démultiplier les versions de notre page de vente pour optimiser au centième de point son taux de transformation…
  • Est-ce qu’il faut connaître dans les moindres détails les stratégies marketing enseignées par les plus grands (Jeff Walker, Brendon Burchard, Rich Schefren, notre Marketeur Français local et les autres…) ? Auquel cas, il faudra se passionner pour les écouter pendant des heures et des heures pour comprendre la petite subtilité qui nous a fait perdre 5points de transformation lors de notre dernier super lancement mal orchestré… 🙂

Assurément tous ces éléments contribuent à la réussite d’un projet web…Pour autant toutes ces choses viennent assez naturellement quand nous avons une chose fondamentale: la foi !

Je ne parle pas de la foi chrétienne, je parle de la foi en soi !

La foi ne se limite pas à se fixer des objectifs et tâcher d’y parvenir… La foi c’est faire en sorte d’être obsédé par son objectif tant que celui-ci n’est pas atteint.

Sans la foi, au premier obstacle, vous vous relevez pour partir dans une autre direction plutôt que de surmonter l’obstacle. Sans foi vos doutes vous rongent et vous mènent au renoncement. Sans foi, c’est l’homéostasie qui prend le dessus et vous maintient dans une procrastination routinière.

La foi au contraire vous donne des ailes. Avec la foi, chaque obstacle rencontré est la matérialisation d’un point d’avancement. Avec la foi vous focalisez vos efforts sur les contraintes qui limitent votre système, car votre intuition vous révèle les freins les plus pesants.

C’est bien beau tout ça Florent, mais si c’est si important la foi, tu n’aurais pas un mode d’emploi pour l’attraper ? 🙂

Vous le croirez ou pas, mais il existe des trucs, même pour avoir la foi. C’est comme une stratégie webmarketing, il suffit de suivre le process et les choses se font d’elles-mêmes.

Voici mon truc !

Pour avoir la foi, il faut commencer par écrire une prière. Une prière c’est 3 ou 4 lignes qui résument parfaitement la situation dans laquelle vous souhaitez vous projeter. N’utilisez pas le futur ! Surtout pas ! Utilisez le présent et décrivez précisément ce que vous voulez obtenir (un(e) partenaire, une somme d’argent, un bien particulier, une situation…).

Une fois que vous avez rédigé votre prière, laissez là sur votre chevet ou sous votre lit et prenez-la chaque soir pour la lire avant de vous endormir. Lisez là plusieurs fois dans votre tête en fermant les yeux et en vous projetant dans la situation.

Si vous imaginez une somme d’argent qui tombe chaque jour sur voter compte, visualisez dans votre tête la consultation de votre compte avec les lignes qui correspondent à des encaissements.

Si vous souhaitez être conférencier, imaginez-vous devant une salle pleine à craquer en train de faire votre show…
Dans cette prière, il y a une chose fondamentale à ne pas oublier, c’est la valeur que vous apportez aux autres. Si vous ne vous projetez pas en train d’apporter de la valeur aux autres, alors n’espérez pas grand-chose de cette méthode…

L’objectif de ces prières est de faire avaler la couleuvre à votre subconscient et croyez-le ou pas, mais votre subconscient guide davantage vos actes que vos décisions conscientes.
Forcez-vous ainsi à vous projeter dans cette prière chaque soir jusqu’à ne plus y penser… Quand vous n’y penserez plus, c’est que vous l’aurez intégré.

À partir de ce moment là, vous vous comporterez comme quelqu’un qui est ce que vous voulez être. Et c’est en agissant ainsi que vous deviendrez réellement ce dont vous rêvez aujourd’hui… Je vous le garantis !

Mais d’ici là il vous reste un obstacle de taille à surmonter : accorder un peu de crédit à ce billet et tenter par vous-même d’attraper la foi en harcelant votre subconscient avec cette prière ! 😉

Est-ce que vous partagez mon avis ? Laissez moi une réponse dans les commentaires !

24

Antoine Peytavin: « Contrairement à 99% de la population je n’imaginais pas devenir riche en économisant 3 euros sur mes courses, ni en partant moins en vacances »

 

J’accueille aujourd’hui Antoine Peytavin, un web entrepreneur à succès qui nous raconte comment il a bâti son empire sur Internet en publiant des livres, en organisant des évènements et en éditant des sites qui réalisent plus de 2 000 000 de pages vues par mois.

Aurélien Amacker: Bonjour Antoine, tu viens de rejoindre le forum Web Entrepreneur Débutant mais tu es pourtant un web entrepreneur chevronné,  comment as-tu commencé dans ce métier ?

Antoine Peytavin: Bonjour Aurélien, tout d’abord merci pour cette interview, ça me fait plaisir de parler avec toi de ma passion d’entreprendre car tout mon entourage n’en peut plus de m’entendre sur ce sujet 😉

J’ai démarré sur un constat tout simple : j’étais étudiant et il me fallait de l’argent (comme tout le monde) !

Seulement contrairement à 99% de la population, je n’imaginais pas devenir riche en économisant 3 euros sur mes courses, ni en partant moins en vacance. Non ce n’est vraiment pas ma philosophie de vie.

Je voulais gagner ma vie en créant quelque chose qui laisserait une trace de moi. Celle qui démarre par « j’ai un plan mais je ne peux pas t’en parler » qui va te rendre célèbre.

Bon … j’ai découvert un peu plus tard que « les créateurs » de concepts devenaient rarement riches, ils se contentaient de passer leurs idées à des gens qui savaient les faire fructifier (que j’appelle « les gestionnaires »).

Alors aujourd’hui j’essaye de garder une fibre créatrice, mais également de devenir un meilleur gestionnaire.

 

Aurélien Amacker: peux-tu nous raconter ton parcours ?

En 2002, j’ai créé le premier site Web français dédié à la colocation.

En 2004, j’ai importé le concept du Speed dating en France.

En 2005, j’ai écrit le livre le plus téléchargé de France (http://www.en1semaine.com/).

Ca m’a valu une centaine d’interviews dans la Presse et les JT des grandes chaînes.

Dans la foulée j’ai créé deux sociétés d’Evènementiel proposant des afterworks sur les Champs Elysées.

 

Aurélien Amacker: Tu fais quoi aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je suis :

– directeur de collection chez Albin Michel

– fondateur d’une société de recrutement

– consultant marketing (sur le premier site de rencontre quebecquois)

– et gérant de sites web affichant 2 million de pages/mois : http://www.Jerecuperemonex.com , http://www.Travailler-A-Domicile.fr http://www.Deretourduvietnam.com , http://www.guide-drague.com  …

 

Aurélien Amacker: Actuellement est-ce que tu as une société ? Est-ce que tu as des gens qui travaillent avec toi ?

 Antoine Peytavin: Oui ! J’ai une SARL (on est 3), mais je passe surtout par des dizaines de prestataires (rédacteur, webmaster, graphiste, community manager, référenceur, modérateur, télésecrétaire).

A mon sens le système français ne favorise pas du tout les jeunes (web)entrepreneurs : charges démesurées, embauches couteuses, licenciement impossible, administratif pénible.

Alors pour moi le système SARL avec très peu d’employés (ou autoentrepreneur) + plein de prestataires = un système presque américain beaucoup plus simple pour être réactif ! Il permet de mobiliser 20 personnes en quelques jours si un projet a le vent en poupe, et de n’avoir aucun frais le mois d’après si il n’y a plus de business.

 

Aurélien Amacker: Est-ce que tu peux nous donner des chiffres pour nous donner une idée de l’ampleur de ton activité ?

Antoine Peytavin: Je gagne très bien ma vie mais (sans langue de bois) je ne sais pas combien je gagne : mes droits d’auteurs sont versé annuellement ainsi que les dividendes SARL, je me verse aussi un salaire pour vivre.

 

Aurélien Amacker: Est-ce que tu continues à te former en termes de Webmarketing ?

Antoine Peytavin: La formation webmarketing est obligatoire. Les règles du jeu changent tous les ans, il faut donc se mettre à jour en permanence.

 

Aurélien Amacker: Quelles ont été tes sources d’information ou tes mentors les plus influents selon toi ?

Toi

+ Jean Rivière de http://www.webmarketingjunkie.com/

+ John Chow de http://www.johnchow.com/

+ Jeremy Schoemaker de http://www.shoemoney.com/

 

Aurélien Amacker: Les blogs ont le vent en poupe en ce moment, comment est-ce que tu analyses ce phénomène ?

Antoine Peytavin: C’est à cause de Google ! Il est comme un ogre affamé devant les blogs et adore les mettre en avant. D’ailleurs une nouvelle mise à jour ce matin a encore favorisé le contenu des blogs.

http://insidesearch.blogspot.com/2011/12/search-quality-highlights-new-monthly.html

Et puis c’est bien de donner de l’importance au contenu frais. Il y a 10 ans c’était loin d’être le cas.

 

Aurélien Amacker: Merci pour tes réponses Antoine et bonne chance pour la suite de tes aventures !

Antoine Peytavin: C’est moi qui te remercie.

Ajoutez-moi vite sur Facebook car j’ai perdu 20 amis à cause d’une blague sur les tétraplégiques J

http://www.facebook.com/antoine.ptvn


14

Chronique de la Semaine de 4h par Tim Ferriss

J’ai entendu parler de La Semaine de 4h très rapidement dès que j’ai commencé le blogging. Tout le monde n’en disait que du bien et à quel point ça avait changé leur vision des choses. Pourtant je n’ai lu ce livre que bien après l’avoir découvert, environ 9 mois plus tard. Et je ne l’ai jamais regretté.

 

La semaine de quatre heures est bien sûr un titre attirant tant du point de vue émotionnel (Quoi une semaine de 4h seulement ? Impossible !) que marketing (Sacré lancement de produit avec un titre aussi provocateur !).

Pourtant je n’ai pas foncé tête baissé (comme beaucoup) en croyant instantanément à ce titre racôleur, je savais déjà que ce n’était qu’un titre. La semaine de 4h vous raconte surtout comment faire pour gagner trois choses dont on a besoin pour « vivre mieux » : le temps, l’argent et la mobilité.

Les chapitres principaux suivent d’ailleurs ce schéma. Après vous avoir expliqué les nouvelles règles du jeu dans l’étape I (en général c’est votre première baffe), Tim va vous prendre par la main.

Etape II : Faire le ménage

Dans ce chapitre vous apprendrez à :

Dégager du temps

Que ça soit en appliquant le principe de Pareto (80/20) à tout ce qui bouge (et je dis bien tout, même les clients, Tim nous explique d’ailleurs comment il a arrêté de s’occuper de 80% de ses clients pour se concentrer sur les 20% restants les plus rentables).

Que ça soit en utilisant la loi de Parkinson (réduire au minimum le temps alloué aux tâches que vous devez faire pour éviter qu’elle ne s’étalent).

Le mieux est encore d’utiliser les deux combinés : éliminez 80% de vos tâches et consacrez beaucoup moins de temps à celle qui restent !

Dans la 2e partie de ce chapitre sur le temps, Tim vous expose le principe de :

La diète d’information

Là je peux vraiment vous en parler en connaissance de cause car je pratique la diète d’information depuis que je ne travaille plus.

Je ne regarde pas la TV (depuis environ 5 ans), en fait non mieux, je n’ai PLUS la TV, j’ai débranché mon décodeur et l’ai planqué au fin fond de mon placard. Je ne lis jamais les journaux (les payants il faut les acheter et les gratuits sont généralement dans le métro, endroit que je fréquente plus). Je pourrais surfer sur le net pour avoir les infos qu’il me faut mais je ne le fais pas, ça ne m’intéresse tout simplement pas.

Mes seuls contacts avec l’information sont Twitter (si un évènement est assez gros pour arriver sur Twitter je serais éventuellement au courant) et mon mari (qui lit religieusement les infos tous les matins XD ). Vous vous souvenez du volcan islandais au nom imprononçable ? L’information de son éruption a mis 6 semaines pour arriver jusqu’à moi : ça m’a beaucoup amusé. Même la tragédie norvégienne a mis une bonne semaine pour atteindre mes oreilles.

Est-ce que pour autant ça m’a empêché de vivre ? De travailler sur mes projets ou de dormir ? Non pas vraiment.

Et quand j’ai réellement besoin de m’informer sur quelque chose ? Et bien je Google mes questions et je trouve. Et je suis également les recommandations d’autres personnes pour les livres que je lis, c’est comme ça que j’ai acheté la semaine de 4h d’ailleurs et c’est aussi grâce à cela que je suis en train de lire « Le succès selon Jack » (coucou Cédric).

Imaginez maintenant le gain de temps journalier si vous vous mettez à la diète d’informations. Essayez et vous verrez, d’ailleurs c’est un des exercices que Tim propose.

La dernière partie de ce chapitre insiste sur l’importance de :

Dire non et d’éviter les interruptions

Tim classe les interruptions en trois catégories :

  • ce qui vous fait perdre votre temps (ce qui n’est pas important),
  • ce qui consomme du temps (les tâches répétitives qui doivent être traitées mais qui interrompent des tâches plus importantes),
  • l’assistanat (quand une personne a besoin de votre permission ou de vos conseils pour faire quelque chose).

Et Tim vous montre comment se débarrasser de chaque catégories en :

  • Vous rendant moins disponible pour les emails, les coups de fils, les réunions. Vous pouvez par exemple mettre en place un message d’absence sur votre messagerie pour indiquer à vos correspondants que vous ne vérifiez vos mails qu’une fois tous les X. Je l’ai d’ailleurs déjà vu faire par au moins deux personnes de la blogosphère 🙂
  • Groupant les petites tâches récurrentes pour éviter qu’elles ne vous prennent trop de temps (la réponse aux emails, les coups de fil, l’écritures des articles, la réponse aux commentaires…).
  • Déléguant votre autorité à vos collaborateurs, assistants et en leur donnant le pouvoir de répondre à votre place. Je ne citerais que cette phrase en direct du livre « C’est incroyable comme le QI d’un individu peut donner l’impression d’être multiplié par deux dès que vous lui confiez des responsabilités et lui indiquez que vous lui faites confiance.« 

Etape III : Installer le pilote automatique

Maintenant que vous avez dégagé du temps Tim va vous montrer comment mettre en place un business qui fonctionne tout seul, en automatique. Tout d’abord il vous faudra :

Externaliser votre vie

Ce titre paraît pompeux voir même un peu effrayant. Vous vous dites peut-être que vous allez perdre un peu de contrôle sur votre vie. Et bien c’est exactement ça. Perdre le contrôle sur les tâches fastidieuses, longues ou tout simplement déplaisantes, n’est-ce pas rentable ?

Pire (mieux !) si vous déléguez à d’autres personnes, choisissez celles qui coûtent moins cher. Les américains font ça avec les indiens par exemple, on peut très bien faire de même avec les habitants du Maghreb ou Madagascar. Tim cite des services comme http://www.welldone.fr/index_fr.php pour la francophonie.

Trouver votre muse

Je trouve le nom muse relativement mal choisi vu qu’on parle plutôt d’un business en automatique qui rapporte de l’argent et dont on ne s’occupe plus. Alors que « muse » évoque pour moi plus une passion à laquelle on se consacre corps et âme, mais peu importe.

Le but de cette partie sera de vous donner un coup de main pour trouver LE business qui va vous rapporter de l’argent automatiquement. Tout d’abord Tim pose un concept : « Le but n’est pas de diriger des entreprises mais de posséder des entreprises. »

Voilà d’autres critères pour trouver le produit qui pourra se transformer en business automatisable :

  • coût de moins de 500€ à tester,
  • automatisation en 4 semaines,
  • pas plus d’un jour par semaine pour le gérer une fois lancé.

Les étapes sont relativement simples :

  • choisir une niche à votre portée
  • trouver une idée de produit :
    • le bénéfice du produit doit pouvoir être exprimé en une phrase
    • il doit coûter au client entre 50€ et 200€
    • il doit pouvoir être fabriqué en 3 à 4 semaines
    • toutes les infos concernant le produit doivent pouvoir être expliquées dans une FAQ online
  • trois options : revendre un produit, vendre un produit sous licence, créer un produit.

Tester votre muse

Dans cette partie, Tim vous propose de micro-tester vos produits grâce à Google Adwords. Il suffit ainsi de mettre en place une campagne de quelques centaines d’euros pendant 5 jours avec un petit site comme landing page. Dans le premier exemple les visiteurs arrivent sur une page « les produits sont en commande », dans le second ils s’inscrivent à un bulletin d’inscription.

Pour analyser les résultats, rien de trop compliqué. Les deux testeurs comparent ce qu’ils ont dépensé en publicité par rapport à ce qu’ils auraient pu gagner, le premier en comptabilisant simplement les personnes arrivées sur la page « les produits sont en commande », le second en prenant en compte 60% des inscrits à son bulletin. Si le total des gains potentiels est supérieur à ce qu’ils ont dépensé, le test est concluant, ils se lancent donc dans la production.

Mettre en place le management par l’absence

En direct du livre « Maintenant que vous avez un produit qui se vend, il faut penser à doter votre activité d’une architecture autonome capable de vivre sans vous. »

Cette phrase à elle tout seule résume l’objectif de votre entreprise naissante. Il faudra, maintenant que tout fonctionne, déléguer et externaliser au maximum pour être le moins dérangé possible. Il est ainsi préférable de choisir des sociétés qui vont ensuite pouvoir communiquer entre elles. Il faudra également travailler à mettre en place une FAQ et des processus qui pourront être suivis sans que vous n’ayez besoin d’intervenir.

Moins d’options = plus de revenus

Moins vous allez proposer d’options à vos clients, plus ils seront enclins à acheter.

  • Une ou deux options d’achat (standard et de luxe).
  • Une seule option de livraison (celle rapide et plus chère).
  • Pas de livraison « express » ou « en 24h » pour éviter les appels de clients angoissés.
  • Pas de commande par téléphone, seulement en ligne.
  • Pas de livraison vers des pays « à problèmes » (douane, taxes…).

Tous les clients ne sont pas égaux

L’époque où le client était roi est révolue. En suivant le principe 80/20, 20% de vos clients vous rapportent 80% de votre chiffre d’affaires, également 20% de vos (autres on espère) clients créent 80% de vos problèmes.

Éliminez donc les seconds (en les dissuadant de commander par exemple) et augmentez la part des premiers. Pour cela :

  • Ayez une tarification haut de gamme (50-200€).
  • N’acceptez pas les chèques (ou mandats).
  • Choisissez bien vos partenaires (il faut que ça soit des pros et pas des débutants !).
  • Ne négociez pas vos prix.
  • Proposez des produits bons marchés plutôt que gratuits pour enrichir votre liste de prospects.
  • Mettez en place une garantie qui perd gagne (du type « pizza livrée en 30 minutes sinon gratuite » ou encore « actif en 60 minutes, garantie à 110% »).
  • N’acceptez pas de commandes en provenance de pays « à problèmes » (Nigéria…).

Etape IV : Briser les chaînes

Le but de ce chapitre  c’est surtout de vous montrer comment il est possible de vous libérer de l’endroit où vous travaillez ou vivez pour gagner la mobilité totale.

Ce chapitre ne va peut-être pas intéresser tout le monde mais il est tout de même plein de bons conseils et de petites astuces pour le jour où vous avez envie de mettre les voiles.

Le télétravail

Pour cela Tim donne plusieurs exemples et une méthode sympathique pour ceux qui ne veulent (ou ne peuvent) pas se lancer dans une entreprise mais qui sont salariés.

  1. Faire en sorte que l’entreprise investisse le plus possible en vous (formations par exemple).
  2. Démontrer que vous êtes capables de travailler de chez vous, mieux que vous êtes bien plus productif chez vous que dans l’entreprise (tout est bon pour ce petit exercice : congés, maladie, problème familial…).
  3. Préparer un argumentaire pour une demande de télétravail à temps partiel.
  4. Proposer une période d’essai de télétravail révocable.
  5. Augmenter le temps de télétravail.
  6. Passer à plein temps : c’est gagné !

Les causes perdues

Si votre boss ou la nature de votre travail ne permet vraiment pas de négocier un contrat de télétravail : stoppez tout. Dans cette partie, Tim répond à la plupart des objections qui vous empêcheraient de quitter votre job comme le manque d’argent, l’explication de ce « trou » dans votre CV ou encore des problèmes de retraite.

Jeter les « vacances », s’approprier les « mini-retraites »

Beaucoup veulent travailler comme des fous pendant des années pour partir à la retraite et enfin savourer leur vie. Au mieux on travaille jusqu’à 40 ans avec un fort revenu et ENSUITE on se tourne les pouces en touchant intérêts ou dividendes…

Tim propose autre chose. En direct du livre : « Et pourquoi ne pas répartir tout au long de la vie les 20 ou 30 années que dure habituellement une retraite au lieu de les garder pour la fin. » Voilà comme le livre introduit la notion de « mini-retraite ».

Tim nous apprend ainsi que le but n’est pas de passer des vacances ou même de faire une parenthèse mais de prendre le temps de s’installer dans un pays ou même simplement une région et de savourer votre nouveau mode de vie. Il faudrait ainsi, d’après les témoignages, 2 à 3 mois pour se débarrasser des habitudes d’une vie à courir toujours plus vite.

L’auteur vous livre ensuite ses « chiffres de vie » concernant Berlin (Allemagne) et Buenos Aires (Argentine). Résultat des courses : le logement, les billets d’avion, la nourriture, les loisirs, les formations (tango, arts martiaux, cours de langue) et le transport reviennent à 1533.20€  à Buenos Aires et à 1180€ à Berlin. Alors plus ou moins cher que vos dépenses actuelles dans votre pays d’origine ?

Ensuite vous apprenez dans le livre quelques astuces des voyageurs en famille aka avec des enfants. De la peur qu’il vous (ou leur) arrive quelque chose à la peur qu’ils soient insupportables, quelques phrases suffisent à vous rassurer.

Egalement Tim vous conseille de voyager léger et surtout indique (conseil indispensable à mon avis) d’avoir des doubles (photocopies) de tous les documents importants dont vous pourriez avoir besoin (on n’est jamais à l’abri d’un oubli ou d’un vol).

Suit ensuite un vrai guide, étape par étape, semaine après semaine, qui va vous aider à organiser votre première escapade, instructif, marrant et totalement déstressant !

Et maintenant je fais quoi ?

Chapitre aussi drôle qu’angoissant, Tim vous parle de l’angoisse de la page blanche transposée à la mini-retraite. Ou plutôt de ne plus savoir que faire une fois que vous êtes est libre de tous vos engagements et que vous n’avez plus d’emails à vérifier…

En effet, maintenant que vous avez de l’argent  qui se créé automatiquement, du temps et également que vous êtes (peut-être) dans un autre pays, il est facile de tourner en rond… mauvais.

Du coup ce chapitre présente quelques questions (existentielles ou pas) et d’abord souligne que c’est normal de se remettre en question quand on n’a plus de repères « normaux » et qu’ensuite il ne faut pas s’en inquiéter et ruminer.

Dans le livre vous avez deux exemples de ce que l’on peut faire de mieux que de se poser des questions : apprendre et faire du bénévolat.

Le meilleur pour la fin

Le livre se termine sur le meilleur du blog, puis une série de témoignages de ceux qui vivent la semaine de 4h et enfin des ressources (surtout US mais aussi francophones).

Je vous conseille tout particulièrement les témoignages. Lisez-les une fois et relisez-les à chaque fois qu’une baisse de moral se pointe ou qu’un coup de blues vous atteint. Ce sont de vrais boost pour votre motivation.

Enfin Tim vous renvoie sur plusieurs autres livres à lire. Il y en a 4 essentiels puis quelques autres à lire dans diverses thématiques.

Ce que j’ai pensé du livre

J’ai vraiment adoré la semaine de 4h. Le livre est très simple à lire, plein de bonnes idées et surtout rempli d’exemples et de témoignages qui rendent le tout bien plus vivant. Quasiment à chaque chapitre vous avez, à la fin, une série de questions, un « défi confort » (excellente idée !) ainsi que quelques témoignages (en plus de ceux dans le coeur des chapitres).

Ma partie préférée c’était sur la mise en place et surtout le test de la muse. Le coup d’utiliser Adwords pour TESTER (et non pas seulement vendre) un produit est vraiment une très bonne idée et je la relis dès que j’ai envie de me motiver.

La première étape qui consiste à dégager du temps m’a aussi beaucoup aidé même si je suis encore loin d’être aussi productive. Mais cette étape plus la lecture du livre « L’art d’Aller à l’Essentiel » de Lea Babauta m’a vraiment aidé dans pas mal de domaines.

Alors qu’attendez-vous pour vous le procurer ?

Cliquez ici pour plus d’informations sur le livre « La semaine de 4 heures »

3

Un des moments les plus terrifiants de ma vie.. ..en vidéo !

En avril dernier j’étais invité à participer au séminaire « Séduire le Client » de Sébastien le Marketeur Français.

David Jay, un spécialiste de la vidéo, était présent et il a voulu tourner une vidéo de vente en direct.. ..devant 200 personnes !

Pour cela il avait besoin d’un « cobaye » et devinez qui ils ont choisi.. ..votre serviteur !

Au final je m’en suis bien sorti, David est quelqu’un qui sait vous mettre à l’aise, et surtout il sait de quoi il parle !

Avec seulement un prompteur « maison » et une caméra d’entrée de gamme il a réussi à faire une vidéo de qualité professionnelle.

Son secret: une technique de montage brevetée, le « VIP see », qui met en valeur la personne et capte l’attention des spectateurs.

David vient d’ailleurs de publier une vidéo qui explique comment réaliser des vidéos professionnelles sans être « un pro du montage » ou « un as de la caméra ».

Vous y apprendrez aussi:

  • les 3 avantages concurrentiels que procure la vidéo
  • comment augmenter de 30% vos ventes grâce à la vidéo
  • les 4 erreurs à ne pas commettre
  • les 4 tendances qui bouleversent le paysage du marketing en ligne en ce moment
  • et enfin, dans quelle situation ne SURTOUT PAS utiliser la vidéo

 

David est un expert de la vidéo alors profitez-en, depuis que je le connais j’ai énormément progressé, et la vidéo est en train de devenir la norme dans le paysage du webmarketing.

21

Comment bien travailler seul en tant qu’indépendant ?

Le plus difficile, pour un webentrepreneur débutant, ce n’est pas de créer un produit. Ni de booster son trafic. Ni de rédiger un argumentaire de vente.

Le plus difficile, c’est d’apprendre à travailler seul. Parce que c’est justement l’obstacle qui empêche la plupart d’entre-nous de créer des produits, de booster le trafic d’un site, et de vendre.

Avant de lancer son activité, on rêve d’indépendance. Pourtant, une fois que la machine est en route, on regrette parfois d’être seul. Seul face à sa liste de tâches, seul face à ses responabilités, seul face à ses échecs.

Certains en viennent parfois à regretter de ne plus avoir de patron. Un de mes amis, par exemple, a repris une activité salariée après 3 ans en indépendant, malgré son succès. Parce qu’il avait besoin de faire partie d’une équipe, et de pouvoir se reposer sur un manager.

Alors bien sûr, on peut travailler avec un partenaire. On peut lancer son activité à deux, ou à trois.

Le problème, c’est qu’un partenaire n’est pas un patron. Un partenaire ne vous obligera pas forcément à travailler les jours où vous êtes d’humeur à rester au lit. Un partenaire ne vous obligera pas forcément à finir votre liste de tâches avant d’éteindre votre PC et d’aller boire une bière. Et vous ne pourrez pas vous reposer sur lui quand vos ventes chûteront. Il vous demandera des comptes, mais ne sera pas derrière vous tous les jours pour vous aider et vous motiver…

Alors comment faire ?

Quand vous travaillez seul, vous êtes à la fois patron, manager et simple employé.

Oubliez l’un de ces rôles, et vous allez foncer droit dans le mur…

Le patron, c’est celui qui définit la stratégie de l’entreprise. Beaucoup d’indépendants échouent parce que leur coeur de métier occupe tout leur temps et monopolise leur esprit. Ils ont la tête dans le guidon, et perdent la capacité de penser « long terme ». Ils vivent dans l’urgence, et passent leur temps à essayer de récupérer le retard qu’ils ont accumulé dans leurs projets.

Bloquez une journée ou une après-midi chaque semaine pour occuper le rôle du patron. Quoi qu’il arrive. Définissez vos objectifs à long terme, guidez le navire vers la bonne direction, et redressez le gouvernail si c’est nécessaire.

Le manager, c’est celui qui organise les listes de tâches, et qui les délègue. Il trace un plan de route concret pour atteindre les objectifs définis par le patron. Et contrôle le travail des employés au jour le jour.

Bloquez une journée ou une après-midi par semaine pour occuper le rôle du manager. Définissez une fois pour toute les tâches à accomplir au fil des 7 jours à venir, et déléguez ou automatisez celles qui sont les plus rébarbatives, ou qui risquent de monopoliser votre temps au détriment des tâches les plus importantes.
Sachez distinguer ce qui est « urgent » de ce qui est vraiment important. Et n’hésitez pas à remettre à plus tard un projet soi-disant urgent, mais sans vraies conséquences, au profit d’un projet important, et dont les conséquences sont capitales pour votre activité.

Le reste de la semaine, vous êtes votre propre employé. Tout simplement. Il vous suffit de suivre, bêtement, votre liste de tâches. Une par une. En sachant que vous aurez des comptes à rendre la semaine prochaine, lors de votre journée « manager ».

Quand vous traitez vos tâches, ne remettez jamais en cause votre stratégie. Ne changez jamais de direction. Ce n’est pas le moment de le faire, et c’est souvent, d’ailleurs, l’excuse qu’on utilise pour renoncer aux tâches les plus rébarbatives…

Au contraire, notez ces idées sur une fiche que vous allez passer en revue lors de votre prochaine « journée patron », ou de votre prochaine « journée manager ». Et pas avant.

Enfin, quand on travaille seul, il est indispensable de réduire les échéances de ses projets, parce que personne n’est là pour nous demander de rendre des comptes à intervalles réguliers.

Les entreprises classiques organisent souvent leur planning par mois. Parfois par an…
Au contraire, fixez-vous des objectifs hebdomadaires. Faites un bilan de santé de votre activité une fois par semaine. Et si possible, rémunérez-vous de façon hebdomadaire, pour que le lien entre votre travail de la semaine et vos revenus hebdomadaires devienne immédiatement palpable.

Un mois, c’est long. Quand on a 30 jours pour atteindre un objectif, on se dit que ça attendra bien 3 jours de plus. Puis une semaine de plus. Puis deux semaines… Avant de se rendre compte qu’on a déjà dépassé l’échéance.

En organisant votre planning de façon hebdomadaire, et en découpant vos objectifs en sous-projets, vous les rendez immédiatement palpables. Et vos résultats aussi. Chaque journée compte. Et vous avancez beaucoup plus vite.

Au boulot !

43

Le Top 100 des blogs de WED Entrepreneurs

Illustration: Tewoz de Ma vie au boulot

Il y a tout juste un an j’ai eu l’idée de créer un blog dédié à la monétisation et au web marketing pour aider tous les web entrepreneurs en herbe à développer leur business sur Internet, le plus souvent en commençant avec un blog.

Voici un top 100 de ces WED Entrepreneurs. Ils ne sont pas classés dans un ordre précis, il y a deux jours j’ai simplement lancé un appel sur le forum et voici la liste des 100 premiers qui ont répondu.

Parmi eux: des entrepreneurs chevronnés, des blogueurs de talent, des débutants aussi, tous animés par le désir de gagner leur indépendance en vivant de leur passion.

1 Monter son business
Créer et développer une entreprise rentable, comment faire ?

2 Aventure Personnelle
Vivre de son blog une aventure au quotidien

3 AlexandreRoth.com
Lifestyle Entrepreneur et Expert en gestion médiatique

4 Bien Voyager
Blog de conseils, de bons plans, d’interviews et d’histoires sur le thème du voyage

5 Blog Chine expert
Chineex – Devenez un expert du monde chinois

6 Naturacoach
Votre expert en alimentation saine et gourmande

7 Formations Sur Internet
Vous voulez réussir, alors formez-vous !

8 Bouge Ton Job
Pour apprendre à mieux vivre votre emploi

9 123 Marketing Internet
Des trucs & astuces, conseils & stratégies pour réussir en webmarketing

10 Eveil Attitude
Réveillez votre puissance !

11 PYHouessou.com
Réflexions, business, et musique de fond

12 Ballajack
Les infos décalées de Ballajack

13 Drzz.fr
Géopolitique, géostratégie, renseignement

14 Taf indé : travail indépendant
Un blog d’entraide pour devenir un travailleur indépendant sur internet

15 Voyages Booster
Réveillez l’expert qui sommeille en vous et envolez-vous vers le succès !

16 Deviendra grand
Petit crapaud deviendra grand. Deviendra prince ?

17 Allo Rap
Le rap ce n’est pas seulement francophone ou américain ! Connaissez vous le rap allemand ??

18 Je-deviens-riche.fr
Vous allez devenir plus riche

19 Capitalstory.fr
En route vers l’indépendance financière!

20 Lait et Coton
Se chouchouter au naturel

21 euKlide
Du web a l’entreprise

22 Etre-bien-et-positif
Etre Bien Positif et Efficace

23 Papa Blogueur
Changer, s’enrichir, vie de famille et conseils pour blogueurs débordés

24 Marcia Tack… ses influences culinaires
Recettes de cuisine

25 Pro-Influence
Booster son influence et son pouvoir de persuasion

26 Apprendre une langue
Parlez une langue en quelques mois !

27 Quitte ton patron
Travailler pour un patron ne te rendra jamais riche

28 La pleine conscience
Pratiquez la MEDITATION de PLEINE CONSCIENCE… et rendez votre VIE MAGNIFIQUE

29 webmarketing & referencement Seo
Si je le fais, tu peux le faire !

30 Andy Poiron
Le coach des coachs

31 Originales
Original design

32 Yaël la guide Facebook des professionnels
Comment Facebook peut aider votre Entreprise : Conseils, Astuces, Vidéos pour tout secteur d’activité

33 Blog EnFormeChaqueJour
Sport, santé et perte de poids: le blog des résultats durables

34 Stocker-partager.fr
Objectif : mon disque dur, c’est le web !

35 Demain Je Change
Conseils pour changer de vie

36 Pluri-succès :
Des stratégies et des méthodes pour préserver et améliorer votre bien-être physique, mental et financier

37 Blog WebMarketing
TonWebMarketing.fr, le blog où je donne toutes les techniques que j’utilise, pour vous apprendre la monétisation, et le WebMarketing

38 PaperToysARt
Une sélection quotidienne des meilleurs paper toys (maquettes papier), des concours, des découvertes. 100% fun / 100% free. Affutez vos ciseaux

39 David Tate
1001 Astuces pour le web et l’informatique

40 HaroldParis.fr
Acquisition – Fidélisation – Evangélisation. Développez la valeur de votre portefeuille clients !

41 Mindeez
Mindeez, le blog marketing qui agite vos neurones

42 LePetitGeek
Création de sites, hébergements et astuces de geek

43 Generation Business
Boostez votre carrière et vos revenus

44 4h18
Tout le blogging, tout WordPress, pour tout le monde

45 Net Infirmiers
Le blog santé des infirmiers et infirmières

46 C’éclair !
L’efficacité au quotidien

47 Actionscript Facile
Développez simplement des applications et jeux flash robustes et évolutifs !

48 Actu Trail
Toute l’actualité du Trail

49 Omnireso
Concevons le site qui vous ressemble

50 Bit Hints
Slogan : actualité mobile, Geek et sécurité

51 Humeur Piano
Apprendre le piano ! Le site des pianistes amateurs

52 Apprendre à bloguer
Ne vivez pas pour bloguer, bloguez pour vivre !

53 Fous De Foot
Suivez l’actualité du foot français, européen et les transferts en direct

54 Toile Filante
Développement personnel durable lifestyle !

55 3615malife
Internet est une jungle, je serai votre guide

56 Vie-explosive.fr
Devenez l’acteur de votre vie

57 Révolution personnelle
Vous êtes formidable !

58 Metro Sapiens
Des conseils simples pour créer son réseau

59 Ontavu
Le meilleur des thèmes et plugins wordpress

60 Web Marketing Décortiqué
Vivre de sa Passion. Mode d’emploi

61 AB Office
La machine à café du Télésecrétariat et du Télétravail

62 Forex Trading Coaching
Le forex trading mis a la portée de tous !

63 Quick Tutoriel
Savoir et Comprendre

64 Amélioration Continue
Au service de la performance de votre entreprise

65 Objectif Voyage
Conseils aux voyageurs pour préparer et réussir son voyage

66 Ma vie au boulot
le blog BD de la vie en entreprise, en moins chiant

67 Débuter sur internet
Apprendre internet, pas à pas, en vidéo

68 Devenez Vous Meme
Vous en mieux !

69 Good Morning Vietnam
Le site qui va vous donner l’envie de partir au Vietnam !

70 Le blog du potentiel humain
Donnez un sens à votre vie !

71 Apwn
Le marketing décrypté !

72 Pourquoi entreprendre
Créer son entreprise juste après ses études, c’est possible !

73 La Grenouille du Web
Les clés du référencement social pour la TPE

74 Blog perdre du poids
Apprenons Ensemble Les Astuces Efficaces Pour Perdre Du Poids Rapidement

75 Nouvel Homme
Tous les challenges de la vie d’un homme

76 Simple Slide
Maintenant on se souviendra de vos présentations

77 Fmp Formation
Des outils de formation FileMaker à portée de clics

78 Yoann Romano
Expert en Motivation

79 Romain Simon
Parcours et réflexions d’un étudiant sur la voie de l’entrepreneuriat

80 Business Attitude
Ne travaillez plus pour l’argent, faites-le travailler pour vous

81 Le Collectif Webmarketing
Conseils et actus pour démarrer dans le marketing internet, blogging et réseaux sociaux

82 On se lance quand ?
Réussir son projet. Les bons outils pour être efficace.

83 Relations Publiques et Marketing Internet
Comment utiliser internet pour faire la promotion de votre entreprise et de vos services

84 Self Education
Le blog qui te fait investir dans ton cerveau

85 Jobs Avec Vue
Créer son job sur internet pour devenir nomade !

86 Pour le web
Valorisez votre site Internet !

87 Corps & Santé
La nutrition appliquée au fitness et à la santé

88 L´ordonnance ou la vie
Vous aider à comprendre votre médecin et mieux vivre vos problèmes de santé

89 Football et Paris sportifs
Articles sur le football et les paris en ligne – Suivi de mes pronostics

90 WP Themes Pro
A chacun son thème WordPress !

91 Freaksurf Magazine
The online surf magazine

92 Fume et défume
Comme vous avez appris à fumer, apprenez à défumer !

93 Marketing affiliation
Pour bien démarrer avec l’affiliation de produits numériques

94 Auto Entrepreneur Info
Toutes les Informations sur la Création d’ Entreprise et le Statut Auto Entrepreneur !

95 Je Devise
Un an pour apprendre l’anglais

96 Investir-Actif
Investissez pour votre indépendance financière !

97 BonneGueule
Conseils pratiques en mode masculine !

98 Copywriting Pratique
Ecrivez facilement des textes qui font agir. Pour vos blogs, vos sites, vos annonces, vos lettres… Pour tout…

99 Stratégie Marketing avec Le Marketeur Francais
Des conseils marketing simples et efficaces pour les entrepreneurs ambitieux

100 Immobilier-danger
Un oeil indépendant sur l’immobilier des particuliers en France

Merci à tous ceux qui ont participé et bravo à eux, il y a de très belles réussites dans cette liste.

Pour rejoindre cette communauté dynamique et apprendre à développer un business rentable sur Internet cliquez ici pour vous découvrir le forum des WED Entrepreneurs

8

Portrait de Web Entrepreneur: Samuel, créateur d’applications Iphone avec Mosalingua

J’ai rencontré Samuel juste après mon arrivée à Bogota, dans cette interview il explique comment il s’est lancé et a créé une société qui réalise et commercialise des applications Iphone.

Cette activité lui permet de voyager puisqu’il vient de passer deux mois au Mexique et deux mois en Colombie, il est rentré en France et il va repartir en Roumanie et au Royaume Uni.

Samuel explique aussi comment il va développer son activité en déléguant plus de tâches.

Si vous avez des questions posez-les ici, Samuel vous répondra dans la mesure du possible.

Et n’oubliez pas son conseil: « c’est maintenant qu’il faut vous lancer, il y a encore plein d’opportunités sur Internet » !

Pour visiter le site de Mosalingua et découvrir ses applications Iphone cliquez ici